Schumacher : Ce sera bien plus difficile que l’année dernière à Zandvoort

Les virages inclinés promettent avec les nouvelles F1

Recherche

Par Paul Gombeaud

31 août 2022 - 11:46
Schumacher : Ce sera bien plus (...)

Le Grand Prix de Belgique vient tout juste de se terminer, mais pas le temps de souffler pour les acteurs de la Formule 1, qui se rendront à Zandvoort dès ce weekend pour y disputer la 15e manche de la saison 2022.

Le tracé néerlandais accueillait de nouveau la discipline en 2021 après avoir procédé à de nombreux changements, et Mick Schumacher, le pilote Haas F1, espère que sa VF-22 sera performante dans ces virages rapides et inclinés.

"C’est très incliné et différent des années où j’y avais piloté précédemment. J’aime me rendre à Zandvoort, c’est un circuit amusant car les gens y sont de bonne humeur et il y a la mer qui est très proche. Je suis enthousiaste à l’idée d’y retourner."

"Il est difficile de savoir s’il conviendra ou non à notre voiture, j’espère que ce sera le cas. Ce qui est certain, c’est que ce sera bien plus difficile que l’année dernière : nous avons des voitures plus mécaniques et sur des tracés tels que Bakou, c’était plus dur que ce que nous aurions voulu, et je pense que Zandvoort sera similaire de ce point de vue là. Les virages sont inclinés et les voitures sont proches du sol, et nous avons vu cette année que cela rendait les courbes assez bosselées."

"Les virages inclinés nous permettent de passer la courbe plus rapidement. D’un point de vue physique, cela exerce davantage de pression sur le coup, mais Zandvoort a toujours été un circuit exigeant sur ce plan là. Il y a de nombreux tours, beaucoup de virages rapides ainsi que beaucoup d’appuis, ce sera donc intéressant."

"Cela signifie également que si vous êtes en forme physiquement parlant, vous pourriez avoir la chance de profiter des erreurs d’autres pilotes. Sur un tel circuit, elles se terminent souvent proches du mur ou des graviers, ce qui peut vous permettre de gagner une position."

Haas F1 apportait des évolutions sur sa VF-22 juste avant a trêve estivale, mais il n’est pas facile pour les équipes de procéder à des analyses et à des ajustements en plein milieu d’un triplé de courses. Schumacher espère tout de même que son écurie pourra procéder à des modifications d’ici Monza si besoin.

"Je suis sûr que nous pouvons effectuer des changements sur les réglages afin de mieux comprendre notre package, et voir s’il peut nous permettre de nous rapprocher de la concurrence. Ce serait bien d’avoir davantage de temps pour étudier les données, mais ces triplés de courses sont intenses pour tout le monde."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos