Formule 1

Après le déclic psychologique de Monaco, la passe de deux pour Alfa à Bakou ?

Le circuit préféré de Giovinazzi

Recherche

Par Alexandre C.

2 juin 2021 - 10:45
Après le déclic psychologique de (...)

Première Q3 de l’année, premier point inscrit : Antonio Giovinazzi a brillé pour Alfa Romeo dans les rues de Monaco, et c’est ainsi presque avec un nouveau statut, celui de leader potentiel de l’équipe, qu’il se présente à Bakou ce week-end.

Coup de chance pour l’Italien : Bakou est justement un de ses circuits préférés. De quoi faire la passe de deux top 10 d’affilée ?

« Bakou est l’un de mes circuits préférés, je l’adore. J’ai de très bons souvenirs ici, du temps où j’étais en GP2 ; et j’ai eu un samedi solide lorsque je suis venu ici pour la première fois en F1, en 2019. J’ai obtenu ma première Q3 ce jour-là et j’aimerais que cette performance se répète ce week-end. Obtenir un point la dernière fois à Monaco était un bon résultat, encore plus quand on pense à la façon dont nous l’avons obtenu, car nous étions solides. Nous sommes convaincus que nous pouvons poursuivre sur la même dynamique ici et continuer à récolter les fruits des progrès que nous avons faits. »

Quant à Kimi Räikkönen, il doit réagir pour ne pas apparaître trop dans l’ombre de son coéquipier. Le chaos possible de Bakou pourra-t-il l’aider à aussi débloquer son compteur points ?

« C’est agréable de voir l’équipe se renforcer à chaque course et j’espère que ce week-end sera bon pour nous. Les courses à Bakou peuvent être très chaotiques et c’est toujours une bonne chance d’obtenir un bon résultat si nous faisons notre travail correctement. Nous savons ce que nous devons faire - tirer le maximum de chaque séance, du vendredi au dimanche : nous avons montré que nous pouvions nous battre avec tout le monde dans le milieu de grille, alors voyons comment ça se passe. »

Frédéric Vasseur, le directeur d’écurie, espère que Monaco pourra servir de déclic pour son équipe. Et si Monaco était le début d’un cercle vertueux pour Alfa Romeo ?

« Nous abordons la prochaine course remplis de confiance dans notre équipe, notre voiture et nos chances. Briser notre série et marquer un point à Monaco a été important, surtout du point de vue psychologique, car nous avons enfin eu un week-end où la malchance n’a pas entravé notre progression. Nous ressentons encore un peu de déception car nous savons que nous aurions pu terminer encore plus haut, mais cela montre simplement tout le potentiel que nous avons encore. Nous arrivons à Bakou prêts à continuer à placer nos voitures en Q2 et au-delà, à faire une autre bonne course et à espérer ramener un autre bon résultat. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less