Formule 1

Pourquoi Russell est-il moins brillant en course qu’en qualifications ?

Le pilote Williams estime qu’il fait de son mieux même les dimanches

Recherche

Par Alexandre C.

25 juillet 2021 - 10:38
Pourquoi Russell est-il moins (...)

Tout aussi excellent soit-il, surtout en comparaison de son coéquipier Nicholas Latifi, George Russell n’a cessé de reculer dans la hiérarchie lors du dernier week-end de Grand Prix à Silverstone : 8e en Q3, le Britannique a fini 12e en qualifications sprint (après pénalité) et n’a pas fait mieux en course, ayant d’ailleurs bénéficié du dernier arrêt aux stands tardif de Sergio Pérez.

En somme la tendance du Red Bull Ring s’est aussi confirmée : étincelant en qualifications, le pilote Williams souffre davantage en rythme de course. C’est pourquoi son compteur reste bloqué à 0 chez Williams…

Alors pourquoi ce recul ? George Russell est-il un homme du samedi et non du dimanche, comme peut-être Jarno Trulli par le passé ? Il s’en défend aujourd’hui…

« On a toujours l’impression que nous reculons le dimanche. Je ne pense pas que c’est parce que nous faisons un mauvais travail le dimanche. »

« C’est parce que nous faisons en quelque sorte un excellent travail en qualification. Donc c’est un peu délicat. Je ne sais pas comment on arrive à se qualifier aussi haut. Nous avons toujours, sur le papier, la neuvième voiture la plus rapide dans toutes les séances, sauf pour les qualifications. »

« C’est toujours un peu décevant après les courses, mais je pense que nous devons penser que nous avons fini dans le top 12 dans les quatre dernières courses ; et à Imola on a dû abandonner alors qu’on se battait pour les points. »

« Je pense que les gars derrière, à Silverstone en course, étaient 0,3-0,5s plus rapides que nous, et quand vous êtes sur ce genre d’avantage de rythme, c’est fondamentalement facile, et ils étaient meilleurs en pneus que nous aussi. »

« Donc ça a toujours été une course où il fallait regarder dans les rétroviseurs et essayer de garder les autres voitures à distance. »

Dans les réglages qu’il choisit, George Russell privilégié-t-il du reste davantage les qualifications que la course ? Là encore il nie...

« Nous ne nous concentrons pas sur les qualifications, nous concentrons tout sur la course. »

« Je ne sais pas si c’est nous en qualifications qui nous améliorons ou si les autres font des erreurs. »

« Quand c’est un seul tour et que la pression est là, une erreur d’un dixième ou deux dixièmes fait la différence. Alors que dans une course, vous entrez dans un rythme, vous trouvez la limite au cours de quelques tours et ensuite vous pouvez aller sur un rythme plus de croisière. »

« Nous semblons avoir fait un très bon travail [en qualifications], nous avons fait tout ce qu’il fallait pour mettre les pneus dans la bonne fenêtre de fonctionnement, avec mon positionnement en piste, et je me sens en confiance dans la voiture dans cette situation. Et je pense qu’entre nous tous, nous faisons un meilleur travail que la plupart. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less