Formule 1

Pourquoi pas faire rouler la F1 le mercredi, comme la Ligue des Champions ?

La question est posée par un promoteur

Recherche

Par Olivier Ferret

9 avril 2020 - 16:30
Pourquoi pas faire rouler la F1 le (...)

Sans surprise, le Grand Prix du Canada a lui aussi été reporté. L’annonce faite mardi soir va mettre encore plus de pression sur la réalisation d’un calendrier alternatif.

Plusieurs idées sont déjà à l’étude, selon Ross Brawn et Jean Todt, comme la compression de week-ends de F1 sur 2 jours de roulage au lieu de 3, afin d’organiser plus de Grands Prix à la suite dans la 2e partie de l’année.

Mais pourquoi pas tenir un Grand Prix de Formule 1 en pleine semaine, comme le football ? C’est la question que se pose un promoteur de Grand Prix, Jan Lammers, qui s’occupe de l’épreuve des Pays-Bas.

"Pourquoi pas ? Pourquoi pas tenir une course le mardi ou le mercredi soir. On arrive bien à drainer des audiences avec le football et la Champions League en semaine. On ne doit pas forcément avoir une course le dimanche après-midi," dit-il.

"Cela pourrait aussi se dérouler en semaine. Il faut aussi réduire la durée du roulage afin qu’il y ait moins de pression sur les organisateurs."

Selon Lammers, un Grand Prix en soirée est possible en Europe pendant l’été, le soleil se couchant après 20h30 ou 21h. Et on pourrait passer à un écart de 10 jours au lieu de 7 pour certaines courses.

Concernant l’idée d’organiser deux courses sur certains circuits comme à Silverstone, en Autriche ou au Paul Ricard, l’ancien pilote de F1 se veut plus prudent.

"C’est bien trop tôt pour se diriger sur ce genre de solution. Le circuit de Portimao au Portugal a aussi reçu sa licence pour accueillir la Formule 1. On pourrait donc bien voir une course là-bas."

"Dans ce genre de crise, il faut parfois tous faire trois pas en arrière, apprendre et en refaire un autre en avant. Cela n’a pas toujours que des inconvénients."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less