Pourquoi Mercedes F1 ’comprend mieux’ sa W13 après Spa

Wolff explique comment les échecs permettent de progresser

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 septembre 2022 - 18:10
Pourquoi Mercedes F1 'comprend (...)

Toto Wolff expliquait ce week-end que l’échec de la Belgique, où Mercedes F1 était à deux secondes en qualifs, avait permis à l’équipe de tirer de nombreux enseignements. Selon son directeur, le team en a bel et bien bénéficié à Zandvoort, avec les deux pilotes qui jouaient le podium, voire la victoire, même s’il est parfois difficile de bien comprendre ce qui se passe avec la W13.

"C’est assez intéressant parce que parfois, ces week-ends super difficiles comme Spa vous donnent les plus grands indices" a-t-il déclaré. "Nous avons été lourdement battus samedi à Spa, puis nous avons vu un peu de lumière au bout du tunnel le jour de la course."

"Mais nous comprenons mieux. Nous avons prédit que ce serait une bien meilleure course pour nous en nous basant sur les enseignements de Spa. Et voilà, nous sommes là, nous avions une voiture compétitive en qualification et une voiture rapide en course."

"Donc les prédictions étaient justes et je pense que nous devons continuer. Au moment où nous parlons, c’est examiné d’un point de vue scientifique : Quelle est la bonne façon d’avancer, qu’est-ce que cela signifie pour le concept de la voiture ? Mais je préfère être confus et rapide que lent et clair."

Des compromis qui empêchent de bien exploiter la W13

A Zandvoort, Mercedes F1 a de nouveau observé une performance en berne sur les sections rapides, ce qui confirmait les enseignements de Spa-Francorchamps, où la W13 avait souffert.

"Nous avons développé la voiture avec beaucoup d’appui et une hauteur de caisse basse. Et parfois, vous ne pouvez pas rouler avec une hauteur de caisse basse parce que vous percutez le sol, c’est aussi simple que ça, et vous devez faire des compromis dans vos réglages, ce qui vous pénalise. Donc vous n’êtes jamais dans la bonne fenêtre sur l’ensemble du tour."

"Vous pouvez voir ici que nous sommes très compétitifs dans la plupart des virages, mais dans la section à haute vitesse du virage sept, nous manquons beaucoup de performance contre Ferrari et Verstappen. Nous le savons, c’est là que la voiture a une faiblesse et vous ne pouvez pas en quelque sorte l’équilibrer pour qu’elle fonctionne."

"Ce n’est évidemment pas le cas pour nos concurrents. Je dois dire que Red Bull a probablement le plus gros avantage parce que Ferrari est un peu plus rapide le jour de la course que lors des qualifications jusqu’à présent."

La volonté d’une monoplace plus régulière... en 2023

Cependant, Wolff s’attend à une fin de saison avec des hauts et des bas, les problèmes de la W13 n’étant pas résolus. L’Autrichien prédit des courses plus faciles que d’autres, et l’objectif d’avoir une voiture plus régulière en 2023.

"Nos performances sont fondamentalement ancrées dans le concept de la voiture tel qu’il est. Mais maintenant, en comprenant mieux comment tout interagit, je pense que nous pouvons régler la voiture plus précisément pour l’adapter et cibler la fenêtre de performance."

"Cela dit, il y aura des courses qui seront meilleures pour nous, comme ici, et il pourrait y en avoir certaines sur le calendrier qui seront très difficiles. Austin est une course dont nous avons discuté et qui pourrait être très difficile."

"Donc vous devez rester réaliste, à mon avis. Nous ne nous battrons pas pour les pole positions sur tous les autres circuits, mais au moins nous devons vraiment nous remettre à ce point pour l’année prochaine."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos