Pourquoi McLaren F1 a arrêté les discussions avec Audi

Brown et TAG Group ne voulaient pas céder le contrôle

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 octobre 2022 - 08:33
Pourquoi McLaren F1 a arrêté les (...)

Zak Brown, le PDG de McLaren a confirmé que l’équipe de F1 a connu une situation critique début 2020, lorsque le Covid-19 a frappé. C’est à ce moment-là que le team a vendu son usine de Woking, qu’elle loue désormais, et qu’elle a reçu un énorme prêt de la part d’investisseurs bahreïni.

L’Américain explique que l’équipe est par la suite devenue rentable, grâce au modèle économique de la Formule 1, et précise que cela n’a jamais eu d’impact sur l’entreprise McLaren qui vend des voitures de route.

"Avant que nous n’apportions les investissements à McLaren Racing, c’était difficile économiquement" a déclaré Brown. "Mais maintenant que nous avons les investisseurs, nous nous en sortons très bien. Nous avons une trésorerie positive, nous sommes autonomes, nous sommes en pleine forme."

"Il est évident que j’ai une entreprise à gérer, dont je dois être économiquement responsable, mais je suis en mesure de faire des investissements si je pense que cela va améliorer les performances."

"Nous sommes notre propre entreprise, notre propre entité. Ce qui se passe dans le secteur automobile est une entreprise totalement distincte. Nous sommes une équipe de course autonome, à la trésorerie positive et bientôt rentable, et nous sommes donc en excellente santé économique."

Audi et McLaren F1 avaient différentes attentes

Cependant, McLaren F1 et McLaren Automotive ont plusieurs possibilités de travailler ensemble : "Nous partageons une marque, et Michael Leiters, qui est le PDG [de McLaren Automotive] et moi avons une relation exceptionnelle."

"Nous faisons donc énormément de marketing croisé parce que nous avons des clients communs. Les gens qui achètent des voitures de McLaren Automotive sont passionnés de Formule 1, et les fans de Formule 1 sont généralement passionnés de voitures de sport, il y a donc une énorme synergie."

Brown révèle que la raison à l’interruption des discussions était la volonté d’Audi de devenir actionnaire majoritaire de McLaren. Selon les rumeurs, c’est ce que pourrait faire le constructeur allemand chez Sauber, mais McLaren ne voulait pas d’un tel partenariat.

"McLaren Group et son actionnaire majoritaire, Mumtalakat, ainsi que le deuxième actionnaire principal, TAG Group, le bureau familial de Mansour Ojjeh, si vous voulez, sont très passionnés par l’équipe de course et n’avaient aucun intérêt à en céder le contrôle majoritaire".

"Au bout du compte, c’est ce qui intéressait Audi. Et c’est un niveau de propriété qui n’intéressait ni McLaren Group, ni MSP Sports d’ailleurs. C’est finalement pourquoi ces discussions ont pris fin."

Audi - Porsche - VW

McLaren F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos