Formule 1

Pourquoi le drapeau rouge n’a pas été brandi pour l’accident Giovinazzi - Russell

Michael Masi explique ce qui l’a poussé à s’en tenir à la Safety Car

Recherche

Par Olivier Ferret

31 août 2020 - 08:02
Pourquoi le drapeau rouge n’a pas (...)

Lorsque les images de l’accident impliquant Antonio Giovinazzi et George Russell sont parvenues à la télévision, tout le monde s’attendait d’une seconde à l’autre à ce que la direction de course brandisse le drapeau rouge pour stopper la course.

Il y avait une voiture sur la piste, l’Alfa Romeo, ainsi que de nombreux débris de long en large. Les premières voitures arrivées sur les lieux (les Mercedes) ont d’ailleurs passé le lieu de l’accident à vitesse très réduite, les pilotes étant obligés de rouler sur certains débris.

Lewis Hamilton faisait partie des pilotes préoccupés par la quantité de débris sur le circuit. "Il y a tellement de débris que quelqu’un va avoir une crevaison," avait-il déclaré à la radio.

Pourtant la voiture de sécurité immédiatement envoyée en piste a suffi et Michael Masi ne regrette absolument pas cette décision.

"Ce n’était pas nécessaire de stopper la course," affirme le directeur de course de la F1.

"Le drapeau rouge est l’un des nombreux outils dont dispose le directeur de course, tout comme la voiture de sécurité et la voiture de sécurité virtuelle. Les commissaires ont fait un excellent travail en ouvrant un chemin assez rapidement parmi les débris dans un premier temps."

"Une fois la ligne Safety Car franchie, il y avait un chemin très clair à travers. Donc, à mon avis, un drapeau rouge n’était pas nécessaire."

Masi se penchera par contre, avec le circuit de Spa, sur la barrière de sécurité qui a renvoyé l’Alfa Romeo à travers la piste, une des roues percutant Russell en conséquence.

"Du point de vue de la FIA, chaque fois qu’un incident se produit, c’est toujours quelque chose que nous examinons et nous voyons comment nous pouvons améliorer n’importe quel circuit. Il n’est pas juste question de Spa : à chaque incident, nous considérons quelles améliorations peuvent être apportées."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less