Formule 1

Pourquoi Ferrari perd-elle le dimanche ce qu’elle gagne le samedi ?

Hamilton et Vettel échangent sur le sujet

Recherche

Par A. Combralier

28 octobre 2019 - 15:39
Pourquoi Ferrari perd-elle le (...)

Ferrari est rapide le samedi, moins le dimanche ; et cela permet à Mercedes de rafler la mise en Grand Prix, pour rattraper des qualifications souvent moins réussies. Sur le plan du rythme de course, la situation n’est pas idéale pour la Scuderia ; sur le plan de la stratégie, comme Mexico l’a montré, l’avantage semble aussi aller à Mercedes.

Que manque-t-il alors à Ferrari le dimanche ? Lewis Hamilton a été prié de répondre à ce sujet…

« Je ne sais pas, ils ont fait un travail formidable. Leur deuxième moitié de saison est spectaculaire. Ils sont arrivés avec une philosophie légèrement différente que d’autres équipes. Ils ont un peu moins d’appui en virages, mais ils sont plus rapides en lignes droites, ce qui a très bien marché pour eux car sur beaucoup de circuits, la position en piste est tout, et vous ne pouvez les dépasser en lignes droites, car ils sont si rapides en vitesse de pointe… »

« Mais nous avons réussi à les battre en particulier grâce à notre formidable gestion pneumatique et grâce à la stratégie. Vous ne voyez pas souvent Valtteri ou moi tomber dans les bras de l’équipe. Ferrari a fait un travail formidable, mais parfois… Seb a conduit brillamment récemment, donc c’est bien de le voir revenir à ce niveau, en pilotant si bien. Naturellement, nous voulons avoir plus de batailles roue contre roue, mais sur ce genre de circuits, vous ne pouvez pas trop vous rapprocher. »

Sebastian Vettel est sans doute le mieux placé pour répondre à cette question : qu’est-ce qui cloche, le dimanche, chez Ferrari ?

« Notre voiture est bonne en vitesse de pointe. Parce qu’elle est efficiente, et parce que nous avons fait du bon travail sur le plan de l’unité de puissance, donc félicitations à Maranello. »

« Mais nous manquons d’appuis et nous avons donc un rythme de course plus faible, et donc nous souffrons plus le dimanche, quand il faut gérer les pneus, des tours successifs, alors qu’en qualifications, nous pouvons extraire un peu plus de notre voiture, cacher davantage nos faiblesses avec des pneus frais. »

« Donc la réponse technique serait évidente. Pour faire mieux, nous devons mettre un peu plus de choses ensemble. Nous avons tous les ingrédients pour. Nous avons les gens, les compétences. Une fois que tout sera en place, ça commencera à porter ses fruits. »

Pour Sebastian Vettel, un exemple est à suivre en la matière, et c’est bien sûr Mercedes…

« Mercedes a prouvé, ces dernières années, que c’était possible. Ils se sont juste renforcés tout le long, et c’est à mettre à leur crédit, au crédit aussi de Valtteri et Lewis, en particulier de Lewis ces derniers années. Ils ont montré ce qui est possible, ils sont la référence et c’est à nous de faire un meilleur travail dans le futur. »

« C’est plus facile à dire qu’à faire. Mais Mercedes et Lewis ont été trop forts ces deux dernières années. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less