Formule 1

Pourquoi 2021 n’est pas du tout une année de stabilité du règlement F1

Un an avant une autre révolution…

Recherche

Par Alexandre C.

4 janvier 2021 - 14:36
Pourquoi 2021 n’est pas du tout une (...)

2021 est couramment présentée comme une année de « stabilité du règlement » pour la F1 : cela paraîtrait logique, pour laisser le temps aux équipes de se préparer pour le grand barnum de 2022 (qui va bouleverser totalement l’aérodynamique des voitures avec notamment le retour de l’effet de sol). C’est d’ailleurs parce que le règlement serait stable que seulement trois jours d’essais hivernaux ont été décidés pour 2021.

Et pourtant, 2021 n’a rien d’une année de parfaite stabilité réglementaire, au contraire. En effet des changements importants sur l’aérodynamique et au niveau des si décisifs pneumatiques Pirelli vont bouleverser l’agenda des directeurs techniques – alors même qu’il faut mener le développement des F1 2022.

Une réduction des appuis de l’ordre de 10 % a en effet été introduite par la FIA. L’objectif est de soulager les pressions imposées aux pneumatiques – pour ne pas revivre les explosions vues par exemple à Silverstone.

Il s’agit ainsi d’un changement sécuritaire. La FIA n’a pas eu donc besoin de consulter les équipes pour ce faire – l’article 2.2. du règlement sportif prévoit que les changements sécuritaires « prennent effet sans délai et sans avertissement préalable. »

En quoi consistent ces changements du règlement ? La FIA a surtout modifié le fond plat : sa largeur, sur la partie arrière (devant les Pirelli arrière pour être précis), a été limitée, avec de véritables découpages à la serpe. Avec les années, le fond plat est devenu une partie essentiel pour l’aérodynamique des voitures.

Or il ne s’agit pas de petits changements. Pour Andrew Green, alors directeur technique de Racing Point, il s’agit d’un changement « significatif » et d’un « bouleversement assez substantiel. » Il apparaît même que les changements sont plus importants que prévus : « Il est ressorti que nous, mais pas seulement, ne voulions pas d’un changement qui allait largement réduire et modifier la structure du flux sous la voiture. Malheureusement, ce changement fait cela. »

En conséquence, les temps des F1 2021 devraient donc être inférieurs à ceux de 2020. Mais pour combien de temps ? Toto Wolff semble anticiper un sérieux rattrapage, pour les équipes qui auront le luxe de pouvoir développer les monoplaces : « Je pense que nous ne verrons pas les chronos de cette année être approchés ou battus en 2021. En tout cas pas dans la première moitié de la saison. Comme vous le savez, il y a eu un sacré coup dans l’aéro au niveau du fond plat, près de la zone des deux roues à l’arrière. Cela va prendre du temps de rattraper cette perte. »

Ces modifications aérodynamiques ont ainsi conduit Mercedes à arrêter le développement de la W11 dès l’été 2020 – pour mieux se concentrer sur 2021.

Les changements au niveau du fond plat ne sont pas les seuls à noter pour cette année de F1. En effet, toujours pour réduire les risques d’explosion, pour réduire aussi la surchauffe et alléger la charge sur les pressions, Pirelli devrait bien amener des nouveaux pneus. Enfin ! Car les pneus 2020 étaient en réalité ceux de 2019.

Et pour cette dernière année des 13 pouces, les changements sont là encore notables. Comme le raconte Mario Isola, la construction du pneu notamment à l’arrière a été en bonne partie revue : « L’objectif de la nouvelle construction était principalement d’augmenter le niveau d’intégrité de nouveaux pneus chaque année afin d’augmenter le niveau d’intégrité, et d’autre part pour limiter l’augmentation de la pression qui conduit évidemment à d’autres... pas des problèmes mais des conséquences comme la surchauffe, par exemple, ou une dégradation plus importante. »

Le pneu 2021 devrait être ainsi, non plus performant, mais plus résistant : et quand on connaît l’importance de placer les Pirelli dans leur bonne fenêtre de fonctionnement, des surprises sont aussi peut-être à prévoir !

En définitive, 2021 n’est donc pas une année de stabilité du règlement. Reste à questionner le timing de tels changements, en période de crise budgétaire et un an avant une véritable révolution du règlement…

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less