Formule 1

Pourchaire en F1 ? Le ‘peut-être’ qui fait rêver le jeune Français

La priorité reste la F2 aujourd’hui

Recherche

Par Alexandre C.

22 août 2021 - 18:06
Pourchaire en F1 ? Le ‘peut-être’ qui (...)

Théo Pourchaire est devenu cette année, à Monaco qui plus est, le plus jeune pilote victorieux en F2.

Forcément, la très belle saison de rookie de l’Azuréen fait parler dans le paddock. Le pilote protégé de Sauber pourrait-il être titularisé dès l’an prochain en F1, à la place de Kimi Räikkönen ou d’Antonio Giovinazzi ? Frédéric Vasseur a déjà écarté l’hypothèse, voulant laisser du temps au temps.

La priorité pour Théo Pourchaire est donc de finir de la plus belle des manières sa première année en F2.

Combien se donnerait-il, sur 10, jusqu’à présent d’ailleurs ? « 7 sur 10 » a-t-il confié.

« C’est une question difficile car il est difficile de se juger soi-même. Si je ne pense qu’à mes performances en qualifications et au week-end de course de Monaco, alors je dirais neuf sur dix, mais je suis réaliste et je sais que j’ai fait quelques erreurs, nous avons également eu quelques défaillances mécaniques et quelques accidents. Sans oublier ma blessure au bras qui a compromis ma préparation pour Silverstone. « 

« La position au championnat, 6e, ne signifie pas grand chose car mes performances ont été meilleures que cela. Je pense qu’elles méritent une place dans le top 5. Je le sais, mais je dois le prouver et avoir plus de week-ends de course comme je l’ai fait à Monaco. Je suis sûr que je peux le faire. »

« La saison a été plutôt bonne pour moi jusqu’à présent. Je suis devenu le plus jeune poleman de l’histoire, puis le plus jeune vainqueur à Monaco, ce qui était incroyable. C’est une excellente saison jusqu’à présent, même si elle a été marquée par de nombreux problèmes et quelques erreurs de ma part. »

Pour autant Théo Pourchaire sait où il doit s’améliorer en priorité pour le moment : à l’extinction des feux rouges.

« J’ai pris de très mauvais départs à Silverstone. Mais ce n’est pas seulement de ma faute. C’est aussi un problème d’équipe, et c’est quelque chose que nous examinons et gérons. Nous allons y travailler tout l’été, vous pouvez en être sûrs. »

Alors que le premier chapitre est refermé, quelle leçon Pourchaire tire-t-il de ces meetings pour le moment ?

« J’ai appris que le championnat de F2 est vraiment, vraiment cool... Mais aussi, vraiment, vraiment compétitif. Je suis 6e au championnat, mais si je fais un bon week-end, je peux être dans les deux premiers. Ou si j’ai un mauvais week-end, alors je peux être en dehors du top 10. C’est tellement compétitif, et il faut être très régulier. »

« Le championnat est vraiment bon cette année et le niveau est vraiment, vraiment élevé. Cela ne peut que m’aider à progresser en tant que pilote et en tant que personne. C’est le championnat le plus compétitif de ma carrière jusqu’à présent. »

Et pour la suite, qu’espérer ? Un top 3 au classement, par exemple ? Théo Pourchaire rêve-t-il même encore d’une place en F1 l’an prochain malgré les propos de Frédéric Vasseur ?

« Je suis impatient de découvrir les nouveaux circuits et j’espère réaliser une excellente deuxième partie de saison. Peut-être pourrai-je même gagner une place dans la catégorie supérieure de ce sport, en Formule 1. Mais pour l’instant, je suis concentré à 100% sur la F2. Je suis vraiment heureux de pouvoir piloter en F2 et je veux saisir cette grande opportunité. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less