Pour Steiner, c’est clair : le ‘V6 Ferrari est le meilleur’

Seidl refuse de prendre le V6 Mercedes pour excuse pour McLaren

Recherche

Par Alexandre C.

22 mars 2022 - 10:40
Pour Steiner, c'est clair : le (...)

L’unité de puissance Ferrari n’est pas seulement fiable – surtout par rapport à une autre unité de puissance développée originellement au Japon – elle est encore efficace : même si les performances d’une unité de puissance doivent être mises en relation avec d’autres facteurs (la traînée, les réglages aérodynamiques, etc.), il semble bien que Ferrari a refait son retard au niveau du V6.

Au minimum : car il se pourrait bien que dès à présent, Ferrari ait le meilleur moteur. Et quand on sait que les moteurs vont être gelés pendant quatre années, ce serait une formidable nouvelle pour la Scuderia.

Le chiffre de « deux dixièmes » circule dans le paddock pour jauger l’avantage de Ferrari. Un, deux, ou trois dixièmes : le constat est là, Ferrari est en forme.

La nouvelle unité de puissance a aussi permis à Haas et Alfa Romeo, les équipes clientes, de marquer des gros points dès la première course.

Pour Günther Steiner, chez Haas, c’est clair : « le moteur Ferrari est maintenant le meilleur moteur. »

« Je le pense sincèrement, et cela leur donne beaucoup de crédit car ils étaient dans la même position que nous. Ils ont dû subir beaucoup de merde à cause de certaines personnes, qui leur disaient certaines choses. Et ils sont revenus, ont fait leurs devoirs et sont revenus avec quelque chose de très bien. »

Sans aller jusqu’à ce constat, Valtteri Bottas félicite aussi son nouveau partenaire motoriste...

« Ferrari a fait du bon travail, ils ont définitivement fait un pas en avant par rapport à l’année dernière. C’est une amélioration, sans aucun doute. »

Seidl accable McLaren, pas Mercedes

En comparaison, l’unité de puissance Mercedes semble souffrir : il suffit de regarder la performance pure d’Aston Martin F1, Williams ou McLaren pour en juger.

Justement, Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, va-t-il déjà critiquer son motoriste allemand ? Non pas : Seidl refuse de prendre Mercedes pour excuse, afin d’expliquer le résultat catastrophique de Woking ce week-end.

« Nous devons reconnaître qu’indépendamment de ces problèmes que nous avons eus, nous n’avons tout simplement pas eu la performance nécessaire. »

« La chose la plus importante pour nous est maintenant de simplement reconnaître cela, et de nous comparer à l’équipe d’usine Mercedes. Il nous manque environ une seconde par rapport à Mercedes. C’est la meilleure référence que nous pouvons avoir pour nous, et c’est ce sur quoi nous nous concentrons en tant qu’équipe. »

« Nous savons que nous manquons très probablement d’adhérence, ce qui est probablement le résultat d’un manque d’adhérence mécanique et aérodynamique, et il est simplement important maintenant de mettre toute notre énergie pour s’assurer que nous trouvions la performance la plus rapide possible. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos