Formule 1

Pour Seidl, voir Ferrari battre McLaren F1 est dans l’ordre des choses

McLaren n’est pas une équipe d’usine

Recherche

Par Alexandre C.

4 décembre 2021 - 11:16
Pour Seidl, voir Ferrari battre (...)

En l’espace de trois courses en trois semaines, McLaren s’est effondrée au classement constructeur face à Ferrari : l’équipe rouge compte désormais presque 40 points d’avance sur l’équipe orange, et à moins d’un gros retournement de situation, remportera le duel « so 90’s » face à Maranello.

Comment Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, peut-il expliquer ces déboires récents ? Est-ce seulement le fruit de la malchance et des crashs, ou bien est-ce aussi le reflet d’une vraie chute en performance pure par rapport à la Scuderia ? Il a choisi !

« Eh bien, tout d’abord, cela n’avait rien à voir avec la performance. Chaque fois que nous avons eu nos incidents, nous étions devant au moins une Ferrari, par exemple. Nous avons perdu plus de 30 points avec des incidents au premier tour, ou avec une crevaison de pneu la dernière fois au Qatar avec Lando. »

« En plus de cela, du côté de l’équipe, il y a des choses que nous aurions pu mieux faire. C’est comme ça que ça se passe parfois. Cela fait partie de notre processus d’apprentissage, en tant qu’équipe. Il est important que nous en tirions les leçons et que nous nous améliorions encore. Il est simplement important maintenant de se concentrer sur ces deux dernières courses et de s’assurer que nous allions marquer les points qui sont sur la table pour notre voiture et pour l’équipe avec Daniel et Lando. »

N’est-ce pas l’heure d’être réaliste pour McLaren, et de renoncer définitivement à la 3e place au classement des constructeurs pour se concentrer sur l’an prochain ?

« Ah, bien, évidemment en voyant cet écart maintenant, nous devons être réalistes. En même temps, nous sommes des compétiteurs, nous allons tout donner, tant que c’est théoriquement possible. Mais oui, il est évident que nous avons de grandes chances de terminer 4e. Ce qui, encore une fois, de mon point de vue, serait un excellent résultat pour nous. Nous ne devons pas oublier la force des équipes qui sont devant nous. »

Car pour Seidl, McLaren surperformait en quelque sorte en finissant devant Ferrari, et même Alpine...

« Ce n’est pas une surprise qu’une équipe comme Ferrari, après la mauvaise année, exceptionnelle en son genre, qu’elle a connue l’an dernier, revienne en force. Nous ne devons pas oublier que nous battons, en ayant une bonne avance sur elles, contre des équipes comme Alpine – une équipe d’usine à 100 % - et d’autres équipes également, donc la chose la plus importante est que nous avons encore fait un grand pas en avant en termes de performance. »

« Nous avons pu remporter notre première victoire depuis un certain temps, notre première pole position, donc je suis très heureux de voir ce développement en tant qu’équipe, et c’est positif et c’est la clé, évidemment, de notre plan pour revenir à l’avant de la Formule 1 plus souvent pendant les week-ends de course - mais en même temps nous devons être réalistes. Cela prend du temps. Je dirais que nous sommes encore une jeune équipe, après la réinitialisation que nous avons faite il y a deux ans. Nous avons maintenant, disons, une organisation stable en place, et maintenant nous avons simplement besoin de temps pour apprendre ensemble, grandir ensemble, et faire les prochaines étapes. »

« Dans l’ensemble, 4e - encore une fois, nous essayons toujours de nous battre pour cette 3e place - c’est en fin de compte une réflexion juste en termes d’où nous sommes en tant qu’équipe en ce moment, nous devons simplement continuer à travailler, sur notre plan que nous avons en place, obtenir l’infrastructure en place, continuer à travailler ensemble en tant qu’équipe maintenant, avec cette nouvelle organisation, et puis je suis confiant que nous pouvons faire les prochaines étapes dans les prochaines années. »

Du reste Seidl rappelle que McLaren a aussi dû gérer un changement structurel très important en 2021 sur son châssis...

« Il était très important d’obtenir l’unité de puissance Mercedes dans notre voiture pour cette année avant que nous ayons ce grand changement pour l’année prochaine avec des règlements techniques complètement nouveaux. Tout le monde peut être très fier de ce que nous avons réalisé cette année, ce grand pas en avant que nous avons fait à nouveau. Et nous devons simplement continuer à travailler dur comme une seule équipe pour atteindre cet objectif, pour franchir les prochaines étapes dans les années à venir et, encore une fois, je suis très confiant que nous pouvons franchir ces étapes. Nous avons tout en place, une fois que notre infrastructure sera terminée, dans un ou deux ans, pour défier les équipes en face de nous. »

C’est aussi Ferrari qui a bien progressé avec son nouveau moteur introduit il y a quelques courses : en l’espace d’un an, c’est presque le jour et la nuit. Seidl est-il surpris ?

« Je ne suis pas surpris car, si vous regardez le classement des performances, il n’a pas vraiment changé par rapport aux premières courses de l’année. Si vous regardez les résultats des qualifications à Bahreïn, Imola ou Portimão, nous avons vu à peu près la même chose que ce que nous avons vu sur les autres circuits maintenant à la fin de la saison en configuration avec beaucoup d’appui aérodynamique. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less