Formule 1

Pour sauver le spectacle, le premier secteur du Castellet va profondément évoluer

Boullier a annoncé la nouvelle

Recherche

Par A. Combralier

28 janvier 2020 - 08:13
Pour sauver le spectacle, le premier

Le dernier Grand Prix de France fut l’une des courses les plus ennuyeuses de la saison 2019, et a cristallisé les critiques autour du tracé provençal. C’est pour éviter toute nouvelle déconvenue que le circuit sera redessiné en partie, en particulier au niveau de son premier secteur (celui des S de la Verrerie, et des virages 3 à 5 menant à la Sainte-Baume, juste avant la ligne droite du Mistral).

C’est Eric Boullier, nommé hier directeur du Grand Prix de France de F1, qui a officialisé la nouvelle.

« Nous allons, en gros, redessiner tout le premier secteur » a indiqué l’ancien de McLaren et de Lotus.

« Il y a un objectif qui est d’abaisser un peu le temps nécessaire pour boucler un tour, et peut-être de pousser les écuries de F1 à rouler avec moins d’appui. Mais nous allons aussi créer une autre grande opportunité de dépassement. Il est clair que ce travail aidera aussi à augmenter les chances de dépassement lors de la deuxième grande fenêtre pour ce faire, avant la chicane. »

A l’origine pourtant, c’était plutôt la chicane du Mistral qui semblait dans le viseur ; mais « cette chicane reste en place » a martelé Boullier.

« Nous ne voulons pas changer l’ADN de la piste. Nous avons ce fameux virage de Signes [virage 10] qui est peut-être le plus rapide de tout le calendrier, plus le double virage du Beausset. Nous devons donc conserver l’ADN de la piste. Mais nous avons trouvé des possibilités d’augmenter drastiquement les capacités des voitures à réussir des dépassements. »

Ces changements seront-ils prêts à temps pour la prochaine édition du Grand Prix, le 28 juin ? Le directeur de la course semble être confiant à ce sujet…

« [Pendant] quelques mois, nous avons eu des discussions avec le circuit, et avec Liberty et la FOM. Nous avons également tiré profit de l’expérience de personnes comme Ross [Brawn]. Mais ils [Liberty Media et la FIA] ont aussi un outil de simulation assez puissant, et nous nous sommes mis d’accord sur ce que nous pourrions faire pour améliorer le spectacle. C’est validé avec le circuit, validé par nous. »

« Maintenant, c’est entre les mains de la FIA car nous avons besoin d’une homologation pour ces changements. Nous avons donc besoin que la FIA examine le projet et qu’elle revienne vers nous pour nous dire "oui" ou "non", ou pour nous proposer des changements ou non. Nous avons fait quelques suggestions et nous attendons maintenant qu’ils nous donnent le feu vert. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less