Formule 1

‘Pour la F1, voir gagner Benetton était un désastre’ : Briatore revient sur la ‘persécution’ contre Benetton

Ce qui expliquerait les fausses accusations de tricherie…

Recherche

Par A. Combralier

26 avril 2020 - 11:26
‘Pour la F1, voir gagner Benetton (...)

En 1994 et 1995, Benetton, qui était alors un outsider, avait réussi à surclasser Ferrari, McLaren, et toutes les grosses pointures de la F1, pour remporter deux titres pilotes avec Michael Schumacher. Cette victoire ne fut cependant pas sans controverse, puisque l’équipe italienne avait été suspectée de tricherie, à travers l’utilisation controversée de l’antipatinage.

Pour Flavio Briatore, interrogé dans le podcast "Beyond the Grid", ces accusations de tricherie étaient le résultat d’une « persécution », liée au statut moins reluisant de son équipe, sponsorisée par un simple fabricant de vêtements…

« Pour Bernie Ecclestone et pour Max [Mosley, président de la FIA], voir Benetton gagner était un désastre. Parce que si Benetton gagne contre Ferrari, McLaren, contre tout le monde… Imaginez un championnat de football, si Manchester United gagne, Chelsea, c’est très bien. Mais Benetton, c’était un fabricant de T-Shirts. Et nous avons commencé à nous battre pour le titre. »

« Et nous avons gagné de manière si méchante [écrasante], trois ou quatre courses avant la fin du championnat, que les courses en devenaient moins intéressantes. »

Cette réputation peu flatteuse serait à l’origine, selon Briatore, des accusations de tricherie qui auraient été la conséquence de ces victoires surprises, et sur le papier illégitimes…

« Si Ferrari ou McLaren avait fait cela, on aurait dit : c’est formidable, c’est magnifique. Mais comme c’est Benetton qui l’avait fait, on a dit : ils trichent. Nous n’avions pas de crédibilité parce que nous étions Benetton, pour développer une voiture plus rapide. Il y avait toujours une suspicion autour de Benetton. C’était une sorte de persécution contre nous. »

Une décennie plus tard, après un fabricant de T-Shirts, c’est un fabricant de cannettes qui a régné sur la F1, avec Red Bull. Briatore estime que Christian Horner s’est fortement inspiré de lui…

« Red Bull nous a copiés. Ils sont arrivés en F1 pas pour copier McLaren ou Ferrari, mais leur modèle était Benetton. Et j’ai aidé Christian [Horner] à avoir le moteur Renault, parce que je l’appréciais. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less