Formule 1

Pour Horner, seuls le talent et le mérite ont parlé pour préférer Albon à Gasly

Il estime qu’il était ‘juste’ d’enlever de la pression à Gasly

Recherche

Par A. Combralier

16 novembre 2019 - 15:28
Pour Horner, seuls le talent et le (...)

Théoriquement, Red Bull pouvait encore choisir de titulariser Daniil Kvyat ou Pierre Gasly aux côtés de Max Verstappen, l’an prochain, dans le second baquet Red Bull ; mais c’est bien Alexander Albon qui continuera l’aventure à Milton Keynes en 2020.

« Alex a fait du très bon travail pour sa première année en F1 » s’est justifié à nouveau le directeur d’écurie Christian Horner, à Interlagos.

« Nous l’avons promu chez Red Bull pour pouvoir l’observer, avec nous, dans notre propre environnement. Et depuis qu’il occupe ce baquet Red Bull, il a fini dans le top 6 à chaque Grand Prix, parfois en ayant dû partir en fond de grille ou même de la ligne des stands. Donc il a piloté exceptionnellement bien. Son retour technique a été formidable. Son rythme ne cesse de s’améliorer sur beaucoup de circuits, où il n’avait encore jamais couru, comme ici au Brésil ce week-end. »

« Il a gagné ce baquet au mérite. Nous sommes excités par son potentiel à l’avenir. C’était une décision relativement évidente à prendre. »

Initialement renvoyé du programme Red Bull après avoir connu bien des déboires en formules de promotion, Alexander Albon a été repêché à la dernière minute par Toro Rosso, à la fin de sa saison réussie en F2 (3e place, derrière George Russell et Lando Norris). Quel retournement de situation !

« Ce que cela démontre chez Alex, c’est une ténacité formidable » souligne Christian Horner.

« Originellement il faisait partie de notre programme junior, il a été libéré assez tôt dans sa carrière et il a vraiment dû se battre pour continuer sa carrière en sport auto. Il s’est appuyé sur son talent, sur sa ténacité, sur cette attitude à ne jamais abandonner. Et en Formule 3, il avait poussé très fort Charles Leclerc chez ART. En F2, il a connu une carrière solide et puis, il allait partir pour une autre discipline [Formule E] et ironiquement, après les évènements déclenchés en série par la décision de Daniel de partir chez Renault, il a eu cette opportunité de rejoindre Toro Rosso. »

« Et très rapidement, vous avez pu voir qu’il avait un talent très convenable, et une science formidable de la course. Il n’a fait que progresser à ce niveau. Ensuite nous avons eu l’opportunité de l’étudier de plus près chez nous, chez Red Bull. »

« Cela montre juste que si vous avez le bon engagement, la bonne attitude, alors, la situation peut rapidement se retourner en votre faveur, et cela montre aussi que le talent finit toujours par percer au plus haut niveau. »

Cela veut-il dire que Pierre Gasly était bien moins talentueux qu’Alexander Albon ? Pourquoi avoir choisi l’un plutôt que l’autre ?

« Bien sûr, pour Pierre, c’était très difficile de commencer la saison après deux accidents en essais hivernaux, à Barcelone. Et vraiment, ça a affecté sa confiance. Être le coéquipier de Max Verstappen est aussi très difficile, c’est très dur d’avoir ce point de référence. »

« Pierre a connu une première moitié d’année difficile. Il sentait la pression sur lui, la pression du public, il était scruté par les médias. C’était juste de lui enlever cette pression, car Toro Rosso est un environnement avec un peu moins de pression. »

« Et depuis lors, il a conduit exceptionnellement bien je pense. Vous pouvez voir que sa confiance progresse. Il a réussi des courses très solides, et son rythme s’améliore sans cesse. Il semble plus heureux dans cet environnement, ce qui est bon à voir. »

Un autre ancien de la maison Toro Rosso brille cette année, en la personne de Carlos Sainz chez McLaren… Avoir perdu l’Espagnol, n’est-ce pas une erreur de la part du management de Red Bull et de Christian Horner ?

« C’est bien de voir que Carlos ait eu une bonne voiture cette année. Il fait du très bon boulot. Il a été véritablement le meilleur des autres après le groupe des trois écuries de pointe. Il a réussi des courses très solides. »

« Nous avons choisi des chemins différents, mais nous sommes toujours fiers de lui avoir donné cette opportunité d’arriver en F1. Et nous sommes fiers qu’il ait utilisé cette opportunité pour se forger sa propre carrière, même si c’est maintenant avec une autre équipe. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less