Pour Horner, on ne revivra plus une saison comme 2021 avant 20 ans

Une saison épique mais exténuante

Recherche

Par Alexandre C.

18 octobre 2022 - 08:19
Pour Horner, on ne revivra plus une (...)

Sans nul doute, la saison 2021 fut exceptionnellement intense, disputée, controversée aussi, et est devenue un classique de l’histoire de la F1.

Pour Christian Horner, on ne reverra ainsi pas une telle lutte de sitôt pour l’obtention d’un championnat du monde – pas avant 20 ans selon lui.

S’exprimant dans le podcast ‘Journal d’un PDG’, le patron de Red Bull est revenu sur cette saison qu’il a qualifiée à la fois « d’intense » et de « folle. »

« Bien sûr, c’était l’événement sportif le plus regardé, certainement de l’année dernière, si ce n’est au cours des cinq dernières années. »

« Et il n’y aura probablement pas d’autre championnat de Formule 1 comme celui-ci dans les 20 prochaines années. C’était tellement épique. »

Christian Horner ne regrette-t-il pas tout de même le mauvais côté de cette intensité : c’est-à-dire, une certaine toxicité notamment sur les réseaux sociaux ? Surtout après le Grand Prix d’Abu Dhabi…

« Oui bien sûr, le sport est polarisant. D’un côté, vous avez les fans de Verstappen qui deviennent fous et qui pensent que ce qui est arrivé à Abu Dhabi c’est un châtiment pour ce qui s’est passé plus tôt dans l’année. »

« D’autre part, il y a les fans d’Hamilton qui pensent que la course a été détournée de son déroulement normal, et que c’est injuste. »

« Et enfin, il y a les neutres qui viennent d’assister à la course la plus phénoménale entre deux magnifiques pilotes et équipes au sommet de leur art. »

En dépit, ou peut-être en raison, de ces controverses, la F1 a attiré de nouveaux fans, notamment des femmes et des jeunes. Christian Horner le voit bien aujourd’hui.

« Pour le sport, c’était fantastique. »

« Parce que soudain, à nouveau, nous nous sommes engagés auprès d’un tout nouveau public et où que nous allions dans le monde maintenant, la Formule 1 est sous le feu des projecteurs. »

« Tous les billets se vendent et la demande pour la Formule 1 est tout simplement énorme partout où nous allons. »

Christian Horner peut-il revivre une telle année ?

Max Verstappen l’a déjà dit : heureusement que toutes les saisons ne ressemblent pas à celle de l’an dernier ! Autrement, ce serait exténuant.

Christian Horner n’est pas loin de penser pareil : 2021 a aussi testé sa résilience.

« Cette saison a été difficile ! Je doute de pouvoir le faire encore 10 fois de suite. Ou même 5. »

« Je suis à la tête de l’écurie Red Bull F1 depuis 2005 et j’ai supervisé six titres mondiaux de pilotes - et je peux remporter un cinquième titre de constructeur ce week-end. »

« Je suis parfois fatigué mais très satisfait à bien des égards, j’ai toujours très faim et je me dis : quand est-ce que je serai rassasié ? »

« J’ai l’impression que je n’en ai pas eu assez en ce moment et je pense que c’est ce qui motive - j’ai l’impression que je viens juste de commencer. »

« Le problème qui se pose certainement dans ce sport, et je suppose que c’est la même chose dans d’autres, c’est que le temps passe si vite. On n’a jamais cinq minutes pour réfléchir et regarder en arrière, on est toujours en train de regarder vers l’avant. »

« Ce championnat va se clore et nous allons en profiter pendant quelques soirées, puis tout tourne autour du prochain. Donc, on n’a jamais le temps de réfléchir. »

« C’est seulement lorsque vous arrivez à la fin du voyage que vous avez le temps de réfléchir »

Et Christian Horner conclut en pensant déjà sa retraite, lointaine, mais qui s’annonce champêtre !

« Quand j’arriverai à la fin de mon voyage, je partirai et je ferai quelque chose de complètement différent - je serai éleveur de moutons ou quelque chose comme ça. Mais je ne vois pas cela en vue pour le moment. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos