Pour Gasly, Alpine F1 ‘n’a pas fait une mauvaise saison’

Ce sont les autres qui ont fait une très bonne saison…

Par Alexandre Combralier

30 décembre 2023 - 17:25
Pour Gasly, Alpine F1 ‘n'a pas (…)

Pierre Gasly s’en est très bien tiré pour sa première année avec Alpine. Le Français, après quelques courses d’adaptation, a été au niveau et a tenu la dragée haute à Esteban Ocon, pourtant présent à Enstone depuis plusieurs années.

Si sur le plan personnel, cette année 2023 fut positive, en revanche, l’équipe a déçu sur le plan des performances. Elle n’aura fini qu’à la 6e place au classement des constructeurs, loin derrière Aston Martin F1…

Sur un plan plus personnel aussi, Pierre Gasly a plus brillé logiquement en deuxième moitié de saison : il y aura inscrit 46 points, contre 16 dans la première moitié. Mais Alpine aura quasiment toujours été loin des meilleurs en performance pure…

« Il y a eu des points positifs » évoque aujourd’hui Pierre Gasly, au moment de faire le bilan.

« Les points positifs évidents, ce sont les top 3 à Spa en sprint et à Zandvoort. »

« Mais du côté négatif… Les difficultés ont été bien plus nombreuses que prévu et nous n’avons pas été en mesure d’atteindre les ambitions et les objectifs que nous nous étions fixés au début de l’année. »

« L’année a été difficile. Les résultats ont été décevants, mais je ne dirais pas que nous avons eu une mauvaise saison. Je dirais simplement que d’autres ont eu une meilleure saison et ont fait un meilleur travail que nous. C’est ainsi que je vois les choses. »

En interne, il y a eu des secousses aussi à Viry et Enstone. Laurent Rossi, le PDG d’Alpine, a pris la porte. Dans ses bagages, il a emporté Otmar Szafnauer, Alan Permane, Pat Fry et Davide Brivio. Bruno Famin est aujourd’hui le nouvel homme fort de l’équipe.

Pour autant, les révolutions de palais n’ont pas perturbé Alpine en fin d’année, comme note un Pierre Gasly bien optimiste.

« Objectivement, nous terminons l’année plus forts que nous l’avons commencée. J’ai vu beaucoup d’évolution positive, de progrès et d’améliorations au cours de l’année. Cela me donne de bons espoirs pour la saison à venir. »

« Nous n’avons tout simplement pas pu disposer de la voiture qui nous aurait permis de nous battre pour obtenir les résultats que nous attendions, à savoir être plus régulièrement proches du top cinq et défier ce top trois - que nous pensions être un trop trois, mais qui s’est avéré être un top quatre au début de l’année avec Aston Martin. »

« Malheureusement, nous avons été légèrement en retrait à quelques reprises. Sur des circuits très spécifiques, nous avons pu montrer notre nez. Mais pas suffisamment pour se battre au championnat. »

Il y aura donc du mieux en 2024 ? Pierre Gasly peut-il le promettre ?

« D’après ce que je vois au sein de l’équipe en ce moment, nous essayons vraiment de nous améliorer partout. »

« Nous sommes conscients de nos faiblesses, nous sommes conscients de notre potentiel, nous connaissons nos forces, nous connaissons les domaines dans lesquels nous devons être plus forts, et il y a beaucoup de processus qui sont mis en place pour s’attaquer à ces faiblesses. Nous sommes donc animés d’un bon esprit. »

« Je n’ai aucune garantie que l’année prochaine nous aurons une voiture qui me permettra d’obtenir les positions et les objectifs que nous nous sommes fixés au début de l’année, mais tout ce que je peux voir pour l’instant, c’est que nous faisons tout notre possible pour y arriver. Et les processus que nous mettons en place sont les bons. »

L’Alpine A524 devra être plus efficace selon Pierre Gasly, mais dans quels domaines en particulier ?

« La voiture a eu des hauts et des bas. Parfois, l’équilibre est très bon. En général, nous manquons d’appui aérodynamique à haute vitesse, ce que nous savons. Il nous manque un peu d’adhérence à l’avant à basse vitesse par rapport à ce que j’aime et un peu de qualité de conduite. Il ne s’agit que de très petites zones. »

« Mais je suis certain que les autres équipes ne sont pas parfaites partout. Je pense que c’est un progrès constant que nous poursuivons. »

Sur l’opérationnel aussi, Alpine montre des signes de progrès pour le Normand.

« J’ai vraiment senti que les choses s’amélioraient cette année, et aussi au sein de l’équipe, dans la communication, le dialogue et la compréhension du type de voiture que j’aime. Il y a eu quelques opportunités manquées au début de l’année, mais aussi parce que je ne comprenais pas où en était la voiture et comment l’exploiter au maximum. »

« Mais je pense que la façon dont nous avons fonctionné ces trois derniers mois nous a permis d’atteindre un niveau beaucoup plus élevé. »

« Clairement, depuis le début de l’année, les trois premiers mois comparés aux trois derniers, j’ai vraiment vu un grand changement dans l’efficacité que nous atteignons en tant qu’équipe. »

« Pour ce qui est de ma position au sein de l’équipe, je suis dans une bien meilleure position, et je sais que commencer à Bahreïn la saison prochaine sera une très grande différence par rapport à ce que j’étais au début de l’année. »

Alpine F1 Team - Renault

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos