Formule 1

Pour éviter des clashs Leclerc-Sainz, Binotto a déminé le terrain

Beaucoup de conversations et un message de responsabilité

Recherche

Par Alexandre C.

9 mars 2021 - 12:20
Pour éviter des clashs Leclerc-Sainz,

A Interlagos en 2019, au Red Bull Ring en 2020, Sebastian Vettel et Charles Leclerc ont croisé le fer – le Grand Prix du Brésil, il y a deux ans, fut même le premier de l’histoire de Ferrari à voir les voitures rouges s’auto-éliminer.

Comment faire alors pour que l’association Charles Leclerc – Carlos Sainz, nouvelle à Maranello cette année, se passe de la manière la plus fluide possible ? Ce sera l’équation difficile de Mattia Binotto cette année.

Avant les essais hivernaux, Binotto rappelle d’abord cette évidence qui n’était pas si respectée que cela par le passé chez Ferrari : l’équipe importe plus qu’un pilote en particulier.

« L’équipe passe en premier, les équipes sont importantes, il n’y a pas un seul individu qui passe avant l’équipe elle-même. C’est quelque chose dont nous sommes tous conscients. »

« Une chose dont nous avons également discuté ensemble, c’est que pour devenir champion du monde, nous devons d’abord battre les autres voitures et les autres pilotes. »

« Ce n’est que quand nous avons la voiture la plus rapide et les pilotes les plus rapides sur la piste, que la lutte est quelque part entre eux, les pilotes. »

Mattia Binotto confie avoir fait preuve de beaucoup de pédagogie auprès de Sebastian Vettel comme de Carlos Sainz pour faire passer ce message...

« Il s’agit vraiment d’essayer de progresser en tant qu’équipe - et l’équipe comprend aussi les pilotes - et je pense que cela vient de la transparence, de la confiance. Je pense que la relation se déroule très bien. »

« Nous avons eu beaucoup de discussions ces dernières semaines, beaucoup d’échanges. Il est très important de se comprendre les uns les autres. »

« Mais je suis très confiant pour cela. Je suis confiant grâce à la façon dont nous avons commencé. Cela prouve que nous avons beaucoup d’espoir pour l’avenir. »

Ferrari a en effet besoin de ses deux pilotes pour scorer. Si Sebastian Vettel avait inscrit le même nombre de points que Charles Leclerc, soit 98, l’an passé, Ferrari aurait terminé 4e au classement des constructeurs, au lieu de la triste 6e place finale...

« Il est certain que marquer des points pour l’équipe, au classement des constructeurs, est important. Les deux pilotes le savent. Pour nous, il est certainement important qu’ils fassent tous les deux leur maximum car la somme des deux points pour les pilotes est essentielle pour les constructeurs à la fin de la saison. »

« Je m’attends à ce que Carlos soit très rapide et compétitif cette année, car je sais que Charles le sera, comme il l’a été l’année dernière. »

« Nous aurons certainement besoin d’une bonne voiture pour être plus performants, mais je m’attends à ce que les deux performent bien, et j’espère que nous aurons une saison plus réussie, meilleure, que l’an passé. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less