Formule 1

Pour Brivio, Alonso a besoin de quelques courses pour retrouver son rythme

Et l’Espagnol admet qu’il n’a pas la vie facile face à Ocon

Recherche

Par Olivier Ferret

27 avril 2021 - 08:08
Pour Brivio, Alonso a besoin de (...)

Le directeur de la compétition d’Alpine F1, Davide Brivio, admet beaucoup apprécier la motivation de Fernando Alonso, qui souhaite selon lui vraiment réussir son retour en F1 même s’il lui faudra attendre que l’équipe français progresse encore pour rejoindre les top teams.

Alonso est pour le moment un peu déstabilisé par l’A521 et ses propres performances, Esteban Ocon réussissant à tirer un peu plus de potentiel de la monoplace. Pour Brivio, ce n’est qu’une question de temps avant que le pilote espagnol retrouve toutes ses marques.

"Pour être honnête, je pense qu’avec Fernando, la capacité est là, le talent est là, la motivation est incroyable," confie Brivio.

"J’apprécie vraiment son attitude, et je peux vraiment voir en lui un grand monsieur, en tant que pilote et sportif. Après deux ans sans F1, mon sentiment est que ce n’est pas facile. Je pense que les pilotes ont tous besoin de quelques courses, à mon avis, pour revenir à leur pleine forme."

"Sa première course à Bahreïn était très importante de ce point de vue, pour revenir et faire les choses routinières, les essais libres, les qualifications, prendre un départ puis faire la course."

"Mais vous ne couvrez pas tout en une course ou un week-end. Vous avez besoin de quelques week-ends. A Imola, où il avait couru il y a 10 ans, peut-être plus, il y avait d’autres marques à prendre. Alors que les autres ont couru sur ce circuit l’an dernier. Dans l’ensemble, nous avons besoin de quelques courses pour tout remettre en place. C’est ce que nous faisons, ce qu’il doit faire et nous sommes pleinement engagés avec lui. Je peux voir le potentiel de Fernando quand tout sera réglé comme il le souhaite à nouveau."

Alonso admet lui de son côté avoir été "vraiment impressionné" par les qualités d’Esteban Ocon, ce qui rend aussi son retour plus difficile, de manière relative, par rapport à ce jeune pilote.

"Je suis vraiment impressionné mais aussi heureux d’avoir Esteban à mes côtés," reconnait-il.

"Il est très professionnel, il travaille très dur, non seulement en piste mais aussi dans le simulateur. Nous avons partagé beaucoup de choses. Dès que l’un de nous est dans le simulateur, nous essayons d’être connectés et de travailler pour avoir une meilleure voiture."

"Je sais qu’il s’implique beaucoup dans l’équipe. C’est bon pour les deux pilotes quand vous avez un coéquipier qui travaille très dur. En même temps, vous voulez être aussi rapide que votre coéquipier ou un peu un peu plus vite à chaque fois. Lors des qualifications à Imola ça n’a pas été le cas mais j’essaierai à la course suivante."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less