Formule 1

Polémique d’Abu Dhabi : Domenicali privilégie ‘le silence’ pour calmer les esprits

Notamment Christian Horner et Toto Wolff

Recherche

Par Alexandre C.

23 décembre 2021 - 07:34
Polémique d’Abu Dhabi : Domenicali (...)

Le duel entre Red Bull et Mercedes a donné lieu, tout au long de l’année, à des passes d’armes verbales entre Christian Horner et Toto Wolff, au point où le premier a par exemple traité le second de « dame de pantomime. »

La relation entre Red Bull et Mercedes, de toute évidence abîmée, n’est-elle pas devenue durablement envenimée ? N’est-ce pas même un danger pour l’équilibre et le bon déroulement de la prochaine saison de F1 ?

La fin de saison et le dénouement que l’on a connu à Abu Dhabi, avec la polémique de la voiture de sécurité, ne fait rien pour arranger les choses. La FIA a d’ailleurs lancé une enquête pour ne pas que de telles situations se reproduisent.

Stefano Domenicali s’est relativement peu exprimé sur le sujet et le PDG de la FOM s’en est justifié : la meilleure réponse pour le moment, c’est le travail, en silence. Ce dont Stefano Domenicali parle surtout, ce sont les audiences…

« Nous avons déjà parlé avec le président de la FIA. Nous avons parlé des priorités qu’il devra affronter, et elles sont nombreuses. »

« Mais, à ce stade, il convient de garder le silence pour ne pas créer de nouvelles polémiques dans une ambiance qui a été très surchauffée. Mais je tiens à dire que nous sortons d’une saison extraordinaire, suivie par plus de deux milliards de personnes. »

« Le dernier GP d’Abu Dhabi a été l’événement sportif le plus suivi en 2021. Ce sont des chiffres stratosphériques dont nous devons être fiers. »

Stefano Domenicali ne veut pas non plus donner l’impression d’interférer dans les affaires du successeur de Jean Todt, Mohammed Ben Sulayem.

« Avec le changement de présidence au sein de la FIA, il peut aussi y avoir un changement d’équilibre au sein de la FIA, qui pour nous a un rôle absolument fondamental. »

Surtout en cette heure de trêve des confiseurs, l’ancien patron de Ferrari a dit espérer que les esprits se calmeraient : il ne cache pas vouloir éviter à l’avenir les diatribes ad hominem. A bon entendeur !

« Ceux qui vivent avec des certitudes, c’est qu’ils dorment bien ! »

« Mais nous avons beaucoup de doutes et nous devons les affronter. Nous avons des problèmes qu’il faudra éventuellement gérer. »

« Nous devrons évaluer jour après jour la relation qui doit être rétablie entre Red Bull et Mercedes, pour éviter les clashes personnels que nous avons vus et qui ne servent à rien. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less