Formule 1

Points de pénalité : la situation avant Silverstone

Le cap de la mi-saison arrive

Recherche

Par Olivier Ferret

12 juillet 2019 - 17:11
Points de pénalité : la situation (...)

Il n’y a pas que les pénalités en course ou sur la grille de départ que les pilotes de F1 doivent éviter au maximum.

En vertu de la réglementation de la Formule 1, les commissaires sportifs sont autorisés à distribuer des points de pénalité aux pilotes en lien avec l’infraction respective commise. Si un pilote accumule 12 points de pénalité sur une période de 12 mois, il sera suspendu lors de la course suivante.

Personne n’a encore jamais atteint ce cap fatidique, bien que ces dernières années Romain Grosjean et Daniil Kvyat s’en soient rapprochés. Mais cela a été le cas en Formule 2 cette saison, Mahaveer Raghunathan a été privé de courses en Autriche.

Faisons le point sur la situation en F1 avant Silverstone, qui marquera presque la fin de de la première moitié de la saison (10 courses sur 21). Et la situation a été relativement calme au point qu’un seul pilote - Max Verstappen - est à mi-chemin des 12 points collectés.

Verstappen compte sept points de pénalité, mais deux seulement ont été récoltés cette année, à Monaco, lorsque Red Bull l’a libéré dans les stands sur la voiture de Valtteri Bottas.

Fernando Alonso et Esteban Ocon, deux pilotes qui ne sont plus sur la grille, sont techniquement toujours en 2e position sur la liste, après avoir récolté six points de pénalité au cours de la 2e moitié de saison 2018 !

Retour sur la grille actuelle, deux pilotes ont 5 points de pénalité : le pilote Haas Romain Grosjean et celui de Renault F1, Daniel Ricciardo.

Le Français a bloqué un concurrent à Bahreïn et a franchi la ligne blanche à la sortie des stands à Monaco. C’est deux points de plus ajoutés aux 3 qu’il avait déjà avant de débuter l’année à Melbourne.

En Azerbaïdjan, Ricciardo a obtenu deux points de pénalité pour avoir heurté son ancien coéquipier Daniil Kvyat, alors que les incidents survenus dans le dernier tour en France ont augmenté de trois points le "score" de Ricciardo.

Plusieurs pilotes ont quatre points de pénalité : Sebastian Vettel, Sergio Perez, Lance Stroll, Carlos Sainz Jr. et Valtteri Bottas, tandis que Pierre Gasly, Kevin Magnussen, Nico Hulkenberg et Antonio Giovinazzi en ont trois.

Kimi Raikkonen et Daniil Kvyat sont tous deux à 2 points, mais le Finlandais repartira à 0 ce week-end, un an après le Grand Prix de Silverstone en 2018, où il avait été sanctionné pour son clash avec Lewis Hamilton.

Hamilton a lui reçu son premier point de pénalité depuis 2017 en Autriche quand il a été jugé coupable d’avoir bloqué.... Raikkonen en Q1. Même chose pour George Russell dans la même séance, et le premier point du Britannique.

Cela signifie que quatre pilotes ont une super licence sans points de pénalité : Lando Norris, Alexander Albon, Robert Kubica et Charles Leclerc, qui n’a pas récolté un seul point de pénalité depuis ses débuts en Formule 1 en 2018.

Leclerc, cependant, est le seul pilote de la grille à avoir été réprimandé pour une infraction sous régime de Virtual Safety Car lors des essais à Monaco.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less