Formule 1

Pneus inintelligibles, freins défectueux pour Grosjean : rien n’a fonctionné pour Haas

Du mieux à Barcelone ?

Recherche

Par A. Combralier

28 avril 2019 - 19:19
Pneus inintelligibles, freins défectueux

Comme prévu, les Haas étaient en grande souffrance à Bakou, notamment parce qu’elles ne sont pas arrivées à faire chauffer correctement les pneus. L’équipe américaine repart bredouille de ce week-end et chute à la 8e place du classement des constructeurs.

Romain Grosjean a navigué en fin de peloton et s’est fait une belle frayeur, avec un tout droit dans l’échappatoire dans le troisième tiers du Grand Prix. En réalité, un problème de freins pourrait avoir causé cette sortie de piste… Le Français a en effet dû abandonner pour cette raison.

« Ma pédale de freins était collée au sol, donc pour des raisons de sécurité, nous avons dû abandonner. Avant l’abandon, la course ne s’est pas déroulée comme nous l’espérions. Les premiers tours en médiums furent très difficiles, ensuite les tendres ont eu du graining. Mais nous sommes un peu revenus dans la lutte. Je poussais vraiment la voiture à ses limites. J’ai bloqué les pneus au virage 15, j’ai tiré tout droit et j’ai dû prendre l’échappatoire, ce qui n’était pas génial. J’ai ensuite tenté de m’accrocher, mais le rythme n’était pas là. Nous devons réagir pour pouvoir nous battre pour une bonne place au classement des constructeurs. Je crois que nous avons la voiture pour y arriver, c’est juste ennuyeux d’avoir ce problème structurel, lié aux pneus comme nous le pensons. »

Kevin Magnussen, 13e de l’épreuve sans relief, reconnaît une journée « difficile. »

« Nous n’espérions évidemment pas un tel résultat. Nous allons travailler dur pour Barcelone, au moins nous avons quelques données pour savoir où la voiture fonctionnait sur cette piste, même si les températures étaient bien sûr très différentes. Nous ne nous attendions pas à un tel début de saison. Mais tout ce que nous pouvons faire, c’est continuer à travailler pour résoudre nos problème. »

Günther Steiner évoque lui un résultat « très décevant » même s’il était attendu.

« Nous devons juste mieux comprendre le fonctionnement des pneus. Nous avons souffert avec l’introduction de ces nouveaux pneus depuis le début de l’année. Il faut que nous trouvions de l’adhérence avec. C’est assez décevant de voir que tout dépend de votre capacité à faire fonctionner les Pirelli. Tout le monde semble se demander comment y arriver. »

Les températures plus chaudes de Barcelone devraient aider à Haas à remonter la pente.

Haas F1

expand_less