Pirelli veut pousser les équipes à s’arrêter deux fois à Mexico

Une gamme plus tendre de pneus cette année

Recherche

Par Alexandre C.

25 octobre 2023 - 07:47
Pirelli veut pousser les équipes à (...)

Après le bitume bosselé et exigeant d’Austin, la F1 va retrouver un tracé plus permissif avec les pneus, celui de Mexico.

Pirelli a même décidé d’apporter sa gamme la plus tendre à Mexico (C3, C4, C5). C’est un cran plus tendre que l’an dernier.

Pour autant, Pirelli n’ignore rien des difficultés qu’auront à affronter la F1 : les voitures pourraient faire face à du graining, ou davantage glisser. Il faut dire qu’en raison de l’altitude comme des réglages, la charge aérodynamique est plus réduite.

La stratégie à un seul arrêt fut la plus populaire l’an dernier. Max Verstappen gagnait ainsi en tendres-mediums, devant Lewis Hamilton (mediums-durs).

Pourrait-il y avoir une stratégie à deux arrêts aux stands cette année, avec la gamme la plus tendre ?

C’est bien le but du choix de la gamme plus tendre, confirme Mario Isola : pousser les équipes à faire non pas un, mais deux arrêts aux stands.

« La piste, située à l’ouest de la ville, fait un peu plus de quatre kilomètres de long avec 17 virages et se trouve à plus de 2000 mètres d’altitude. Cela a un effet important sur les performances des voitures, l’air raréfié réduisant la traînée et l’appui aérodynamique. Par conséquent, les réglages aérodynamiques des voitures sont similaires à ceux utilisés sur les circuits à fort appui aérodynamique, mais avec un effet bien moindre sur les pneus. L’adhérence de l’asphalte est également bien inférieure à la moyenne, la rugosité de la surface étant l’une des plus faibles de tout le calendrier. »

« Cette année, nous avons décidé d’apporter les trois composés les plus tendres au Mexique - C3, C4 et C5 - après une réflexion approfondie basée sur les informations de l’année dernière, ainsi que sur les simulations que les équipes nous ont toujours fournies. Cela devrait conduire à une plus grande variété de choix de stratégies tout au long de la course, ouvrant la porte à une stratégie à deux arrêts aux stands également. L’année dernière, lorsque les composés choisis étaient C2, C3 et C4, presque tous les pilotes ne se sont arrêtés qu’une seule fois, utilisant principalement des pneus tendres et médiums. »

Mario Isola précise enfin que les tests 2024 se poursuivront à Mexico : en essais libres, les prototypes des C4 2024 pourront être testés.

« Le Mexique nous donne également l’occasion de tester une nouvelle variante du pneu C4 avec toutes les équipes. Pendant les deux heures d’essais libres du vendredi, chaque pilote disposera de deux jeux de ces nouveaux prototypes qu’il pourra utiliser à sa guise. Une fois que nous aurons analysé toutes les données, nous déciderons d’homologuer ou non cette version pour une utilisation en 2024. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos