Formule 1

Pirelli va pouvoir tester ses nouveaux pneus F1 dans le trafic à Abu Dhabi

C’est le principal apport du nouveau règlement F1

Recherche

Par Alexandre C.

23 août 2021 - 17:31
Pirelli va pouvoir tester ses (...)

Les nouveaux pneus 18 pouces de Pirelli, développés pour l’an prochain, sont censés compléter l’efficacité du règlement aérodynamique 2022 : en clair, permettre aux F1 de se suivre plus facilement dans le trafic. Pour ce faire la nouvelle construction des pneus, validée par Pirelli il y a peu, vise notamment à réduire la surchauffe, principal problème rencontré aujourd’hui.

Mais il y a un loup pour Pirelli : les essais pneumatiques pour l’an prochain, avec une ou deux voitures à chaque fois, ne peuvent, par définition, pas simuler le comportement des pneus dans le trafic. Alors comment faire ?

Le test Pirelli qui se tiendra à Abu Dhabi, après le dernier Grand Prix cette année, offre heureusement une piste prometteuse. En effet toutes les équipes (sauf Williams qui n’a pas pu développer de mulet) rouleront lors de ces essais, avec des mulets modifiés pour l’occasion. L’opportunité est donc belle pour les faire rouler ensemble, à la queue-leu-leu...

Va-t-on alors avoir de telles simulations de roulage dans le trafic à Yas Marina ?

« Bien sûr » répond Mario Isola. « Le problème est que nous utilisons les voitures mulets et que celles-ci n’ont pas la version finale du package aérodynamique. »

Par conséquent, les conditions ne seront pas non plus à 100 % représentatives... mais c’est mieux que rien !

« Je ne suis pas sûr à 100% que ces voitures qui roulent dans le trafic soient représentatives des nouvelles voitures qui roulent dans le trafic car avec une nouvelle voiture, vous générez de l’aspiration et les voitures mulets dans le trafic perdent plus d’appui aérodynamique, donc ce n’est pas la même situation. »

« Je crois que nous devons attendre la première course en 2022 pour apprendre complètement le trafic. Aussi, pendant le test, nous savons qu’ils ne veulent pas rester dans le trafic parce qu’ils ne collectent pas de données utiles. »

Le dernier test sera donc à Abu Dhabi : mais si le roulage révèle des problèmes structurels, Pirelli aura-t-elle le temps de rectifier le tout d’ici le premier Grand Prix de 2022 ?

« Je suis heureux que nous ayons la possibilité de tester à Abu Dhabi et d’avoir deux jours d’essais consacrés aux pneumatiques. Nous allons homologuer le produit d’ici le 1er septembre en termes de construction et juste après, les composés. »

« Nous allons donc à Abu Dhabi avec une version finale du pneu 2022 et nous avons la possibilité d’ajouter du kilométrage sur les pneus. »

« Avec un peu de chance, s’il y a quelque chose que nous devons peaufiner pour 2022, nous avons un peu de temps pour réagir parce que, avec les nouveaux pneus lors des essais de pré-saison, nous n’avons pas le temps de réagir parce que certains des pneus que nous produisons pour les courses sont déjà sur le bateau pour aller en Chine ou ailleurs. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less