Formule 1

Pirelli un cran plus tendre à Spa, une bonne nouvelle pour Verstappen et Red Bull ?

Malgré les défis exigeants du circuit

Recherche

Par Alexandre C.

25 août 2020 - 17:33
Pirelli un cran plus tendre à Spa, (...)

Alors que la sélection la plus dure avait été choisie pour l’exigeant tracé de Barcelone, Pirelli reviendra à une sélection plus tendre pour ce week-end en Belgique : les C2 (durs), C3 (médiums) et C4 (tendres) ont été en effet nominés pour Spa.

Il s’agit aussi d’une sélection un cran plus tendre que celle de l’an dernier… cela posera-t-il des problèmes à Mercedes, étant donné que le deuxième Grand Prix disputé à Silverstone (avec une sélection un cran plus tendre) avait favorisé la Red Bull de Max Verstappen ?

Pirelli a en tout cas justifié sa décision par le Grand Prix de 2019 : les équipes avaient alors superbement ignoré les durs C1, optant pour les médiums et tendres de l’époque. La plupart des équipes n’avaient d’ailleurs choisi qu’un train de durs… Et même avec ces choix, elles n’avaient fait majoritairement qu’un seul arrêt. Trois pilotes dans le top 10 s’étaient tout de même arrêtés deux fois.

Cette année, rappelons toutefois que les allocations sont imposées : deux durs, trois médiums et huit trains de tendres.

Bonne nouvelle pour les Mercedes : il devrait faire bien moins chaud à Spa que lors des précédents Grands Prix. L’an dernier, les températures de piste n’ont même jamais dépassé 30 degrés. Mais la pluie, toujours possible, pourrait perturber les débats… sachant que sur un tracé aussi long (7 kilomètres, le plus long du calendrier), il peut pleuvoir dans le premier secteur mais pas dans les autres !

Les pneus un cran plus tendre devront supporter des forces-G remarquables notamment au Raidillon. « Spa est l’un des circuits les plus difficiles pour les pneus cette année, et l’asphalte est aussi agressive de nature » note Pirelli. Les longues lignes droites, comme celle de Kemmel (800 mètres) posent une autre difficulté aux Pirelli qui risquent de refroidir.

« La réputation de Spa parle pour elle-même » note Mario Isola. « C’est un circuit old-school, avec beaucoup de dénivelé et de variable, que les pilotes adorent en raison des nombreux défis et sensations qu’il procure. »

« Le choix des pneus de cette année est un peu plus tendres que celui de l’année dernière, même si nous nous attendons à ce que les voitures soient considérablement plus rapides, comme cela a été le cas pendant la plus grande partie de la saison jusqu’à présent. Spa est l’un des rares circuits cette année à ne pas avoir changé de date par rapport à son créneau traditionnel, les équipes devraient donc disposer de nombreuses données pertinentes, même si c’est probablement le circuit où il est le plus difficile de prévoir les conditions. Ainsi, les équipes et les pilotes les plus aptes à s’adapter rapidement aux circonstances changeantes sont généralement les plus récompensés. »

« Une différence cette année est que les 24 heures de Spa n’ont pas eu lieu comme d’habitude il y a quelques semaines : il sera intéressant de voir si cela a un effet - bien que toute gomme déposée auparavant soit tout de façon effacée par la pluie en temps normal. »

« Enfin, mais surtout, je suis sûr qu’Anthoine Hubert sera au cœur des pensées de tous ce week-end et nous aimerions tous lui rendre hommage, un an après sa disparition. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less