Formule 1

Pirelli se réjouit de la grande variété stratégique vue à Austin

Des stratégies différentes d’un bout à l’autre de la grille

Recherche

Par A. Combralier

4 novembre 2019 - 09:06
Pirelli se réjouit de la grande (...)

Pirelli l’avait annoncé, le Grand Prix des États-Unis pourrait se jouer à un ou deux arrêts. Ce fut en effet le cas. Si Lewis Hamilton (2e) a terminé la course en un seul arrêt (médiums-durs), Valtteri Bottas et Max Verstappen ont eux chaussé deux trains de médiums et un de durs (pour le relais central).

Dans l’ensemble, la bataille stratégique a été « intense » a noté Pirelli. Cinq stratégies différentes ont pu être relevées dans le top 6. La météo, moins froide, a eu aussi un effet en augmentant l’usure des pneus et en favorisant ainsi les durs.

C’est grâce à des médiums plus frais que Valtteri Bottas a pu doubler Lewis Hamilton en fin d’épreuve. Mais grâce à sa gestion des durs, comme d’ailleurs à Mexico, Hamilton a pu tenir en respect Max Verstappen en fin d’épreuve, un signe d’une « gestion parfaite » des pneus selon Pirelli.

Charles Leclerc, anonyme 4e, a lui aussi évolué sur une stratégie à deux arrêts, à ceci près qu’il a utilisé les trois composés en passant les tendres en fin d’épreuve. Il a ainsi pu signer le meilleur tour.

Alexander Albon, reparti bon dernier après un accrochage en début d’épreuve, est remonté à la 5e place en effectuant pas moins de trois arrêts - le seul pilote à avoir fait de même à Austin.

Dans les conditions plus chaudes, les durs furent bien la « clef de la course » selon Pirelli. Tous les pilotes les ont utilisés, sauf Alexander Albon pour Red Bull. Pirelli a relevé le dernier relais impressionnant de Lewis Hamilton avec ces pneus, 32 tours à un très bon rythme.

Les médiums ont été utilisés par tous les pilotes, à l’exception de quatre d’entre eux.

Quant aux tendres, ils ont été utilisés par certains pilotes en fin d’épreuve, comme Charles Leclerc donc.

« Les quelques derniers tours furent très tendus » se rappelle Mario Isola « et nous avons tous attendu pour voir si Lewis Hamilton allait pouvoir gagner la course sur une stratégie à un seul arrêt, contre des pilotes avec des pneus bien plus frais. Il n’a pu remporter la course, mais c’était tout de même un combat spectaculaire, où la stratégie était particulièrement importante. »

« Valtteri Bottas a gagné la course sur une stratégie totalement différente. Au bout du compte, dans des conditions relativement plus chaudes, après un début de week-end très froid, faire un ou deux arrêts aux stands, en utilisant les durs, était un choix difficile à faire. »

« Nous avons pu voir une grande variété de stratégies du début à la fin de la grille, avec une lutte serrée de bout en bout, ce qui est exactement ce que nous voulons voir. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less