Formule 1

Pirelli qualifie ‘d’incroyable’ le meilleur temps de Hamilton en durs

Sur un train qui avait 32 tours derrière lui !

Recherche

Par A. Combralier

14 juillet 2019 - 20:06
Pirelli qualifie ‘d’incroyable’ le (...)

Pirelli, avant ce Grand Prix de Silverstone, avait formellement écarté l’hypothèse d’une stratégie à un seul arrêt. Pourtant, Lewis Hamilton, passé des médiums aux durs derrière la voiture de sécurité, ne s’est bien arrêté qu’une seule fois ce dimanche, pour remporter le Grand Prix.

Dans l’ensemble, Pirelli a relevé des stratégies variées ce dimanche, avec quatre stratégies différentes dans le top 5. Max Verstappen a commencé en médiums et s’est arrêté deux fois ; Valtteri Bottas s’est lui aussi arrêté deux fois, mais est passé des médiums aux tendres en fin de course. La voiture de sécurité explique cette diversité stratégique en bonne partie : sortie à la mi-course, la voiture de sécurité aura permis à tous les leaders, sauf à Valtteri Bottas, d’avoir un arrêt gratuit.

Les durs se sont comportés de manière extrêmement satisfaisante, ce qui a permis à Lewis Hamilton de rallier l’arrivée avec. Le pilote Mercedes a même signé le meilleur temps, dans le dernier tour, sur un train qui avait pourtant 32 boucles d’usure ! Lewis Hamilton a même amélioré de 3,3 secondes le précédent meilleur tour sur le circuit anglais. Une performance absolument « incroyable » pour Pirelli.

Commencer la course en médiums a permis à Lewis Hamilton, comme à cinq autres pilotes, de ne faire qu’un seul arrêt aux stands. Quant aux tendres, ils ont été utilisés notamment par les Ferrari en début d’épreuve, avec quelques marques de cloquage. Avec les Racing Point, Valtteri Bottas a été le seul à finir la course avec ces pneus rouges.

« Tous les composés ont joué un rôle important dans cette course fantastique » se félicite Mario Isola. « La performance la plus remarquable fut celle des durs sur la voiture de Lewis Hamilton, qui a signé le meilleur temps juste avant l’arrivée, sur un train qui avait déjà couvert 32 tours. Et c’était sur l’un des circuits les plus exigeants de l’année, avec des charges d’énergie dépassant les 4 G dans certains virages. »

« Du début à la fin, nous avons vu une course particulièrement divertissante, avec beaucoup d’actions et des batailles serrées. La voiture de sécurité en fut un élément décisif, qui a séparé la course en deux sprints, puisque la plupart des pilotes en ont profité pour faire un arrêt. »

« La décision d’arrêter Lewis Hamilton, pour passer des médiums aux durs, derrière la voiture de sécurité, a été l’élément clef pour la victoire. »

Pirelli restera mardi et mercredi à Silverstone, pour mener des essais pour l’an prochain. Williams et Red Bull seront mobilisées à cette occasion.

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less