Formule 1

Pirelli pense que le format de qualifications ne doit pas changer

Ferrari teste les simulations d’une éventuelle Q4

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 avril 2019 - 10:09
Pirelli pense que le format de (...)

La potentielle quatrième partie de qualifications continue de diviser les acteurs de la Formule 1. Du côté de Pirelli et de son directeur Mario Isola, l’intérêt d’une Q4 est encore à débattre. Il ne veut surtout pas que cela soit lancé sans avoir pensé à toutes les implications qui en découlent.

"Je pense que le format actuel est bon" a déclaré l’Italien. "Toute alternative doit être prise en compte. Nous ne sommes pas fermés à quoi que ce soit, et il y a certainement de bons arguments contre le changement. Il y a le risque que ce soit pire. Nous devons d’abord comprendre et définir les objectifs proprement avant de changer cela trop vite."

Si les équipes ne semblaient globalement pas intéressées, Mattia Binotto avoue que Ferrari se penche sur le sujet pour donner un avis concret et basé sur des chiffres réels et obtenus à partir de simulations : "Nous avons déjà commencé les simulations."

"C’est une chose que l’on étudie. Nous avons discuté cela à Londres et encore à Bahreïn. Nous sommes positifs à ce sujet, si les simulations sont bien faites et si l’on est sûrs que ça ne créera pas de nouveaux problèmes."

En 2016, un format par élimination avait été introduit sans trop de simulations et avait été un véritable fiasco, les voitures sortant encore moins en piste que dans le format actuel. Testé à Melbourne et conspué, il avait eu une seconde chance à Bahreïn, où il avait offert une spectacle encore plus navrant, accélérant le retour au format actuel.

FIA

expand_less