Formule 1

Pirelli ne ’peut pas se plaindre’ de la relation avec la F1

La FIA et la FOM sont très impliquées

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 janvier 2020 - 15:51
Pirelli ne ’peut pas se plaindre’ de (...)

Pirelli a souvent été sous le feu des critiques quant aux pneumatiques fournis aux équipes de Formule 1 ces dernières années, en dépit d’un cahier des charges très difficile à suivre et souvent modifié au dernier moment. Mais Mario Isola, directeur du manufacturier, se veut positif.

Selon lui, le travail effectué avec les responsables techniques de Liberty Media et la FIA, à commencer par Nikolas Tombazis, est excellent et positif pour l’avenir de la F1.

"Je ne peux pas du tout me plaindre" avoue Isola. "Je suis très heureux de la coopération avec Nikolas. Je suis heureux de la collaboration avec Ross Brawn et Pat Symonds, car Pat est aussi plus impliqué dans le département pneumatique, tandis que Ross est à un niveau supérieur."

Ross Brawn est donc considéré comme un leader technique par Pirelli, mais l’Italien assure en réalité que c’est l’ensemble des personnes impliquées qui aident le manufacturier : "Il nous soutient toujours, il est toujours à la page, et travaille beaucoup, comme tout le monde, de Chase Carey à tous ceux qui sont impliqués à la FIA."

"Jean Todt a soutenu Pirelli quand nous demandions des essais supplémentaires l’an dernier. C’est une bonne manière de travailler ensemble. Je pense que Pirelli, la FIA et la FOM ont les mêmes objectifs, car le succès du championnat est notre but principal. Ce n’est pas une compétition."

"Je comprends l’approche des équipes, elles sont en compétition, elles veulent protéger leurs intérêts. Les pilotes et les équipes, ce sont leurs rôles. Mais pour moi, avoir cette excellente relation avec la FIA et la FOM est le premier pilier pour construire un avenir positif. Je ne peux pas me plaindre."

Et Isola n’oublie pas de rappeler le rôle de Charlie Whiting, ancien directeur de course décédé en mars 2019, dans ce lien entre Pirelli et la F1 : "Cela fonctionnait très bien avec Charlie. C’était très triste, ce qui s’est passé l’an dernier. C’était un choc pour moi."

"Je travaillais quotidiennement, chaque jour avec Charlie, pour plusieurs raisons, et je travaille très bien avec Nikolas et son équipe. Ce sont des gars géniaux avec qui avec travailler. Cette relation a bien évolué, c’est très positif."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less