Pirelli : ’Il y a trop de monde’ lors des négociations pour la F1

Avec la FIA, les équipes, les pilotes...

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 janvier 2022 - 17:12
Pirelli : 'Il y a trop de (...)

Mario Isola a révélé que Pirelli a eu des difficultés à négocier avec l’ensemble des acteurs de la F1. Le directeur du programme pneumatique en Formule 1 révèle que l’avis des pilotes, bien qu’il soit très important, a apporté des contraintes supplémentaires.

"C’était une longue discussion que nous avons eue non seulement avec la FIA et la F1, mais aussi avec les équipes et les pilotes, car nous impliquons les pilotes dans la définition de nos nouveaux objectifs" explique Isola.

"C’est pourquoi il s’agit toujours d’un compromis. Il y a trop de monde autour de la table et il est difficile de rendre tout le monde heureux. L’indication claire des pilotes était ’nous voulons pousser plus sur les pneus. Nous ne voulons pas gérer les pneus’."

"Il y a tellement d’éléments que nous devons prendre en compte, et ce ne sont pas seulement les pneus. Mais ils nous ont dit, ’Nous voulons pousser fort sur les pneus et nous battre sans avoir ce problème de surchauffe’."

Isola espère aussi que les monoplaces 2022 aideront à réduire la surchauffe, qui est surtout due à la perte d’adhérence consécutive à l’importante trainée de l’ancienne génération de voitures.

"La surchauffe est générée en grande partie par la perte d’appui. Donc, si vous perdez de l’appui lorsque vous suivez une autre voiture, vous commencez à glisser et vous surchauffez la surface. C’est une conséquence normale de la perte d’appui."

"Ces voitures sont conçues pour obtenir des performances à partir de l’appui. Si vous perdez un maximum de 10% d’appui lorsque vous suivez de près une autre voiture, et c’est ce que nous avons vu dans la simulation, c’est une situation différente aussi pour les pneus."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos