Pirelli explique son test des pneus pluie et intermédiaires de cette après-midi

La piste de Barcelone a pour cela été arrosée artificiellement

Recherche

Par Paul Gombeaud

25 février 2022 - 14:53
Pirelli explique son test des pneus (...)

Alors que nous en sommes déjà à la dernière des trois journées d’essais hivernaux de Barcelone, le circuit catalan a artificiellement arrosé sa piste durant la pause déjeuner, à la demande de Pirelli, afin de permettre aux écuries d’essayer les pneus pluie puis les intermédiaires, une fois que la piste commencera à sécher.

Pirelli tenait absolument à ce que chacun de de ses nouveaux pneumatiques, désormais adaptés aux roues de 18 pouces, soient testés avant le début de la saison 2022.

"Nous voulons un test de notre pneu pluie et intermédiaire avant que la saison ne commence, car les changements sont si importants qu’il n’est pas prudent de débuter la saison sans les essayer, bien que nous les ayons déjà testés sur les voitures mulet," explique Mario Isola, responsable de Pirelli.

"Il faut également considérer que nous avons un petit déflecteur au niveau de la roue avant qui est très proche du pneu, et sur un pneu pluie par exemple, le diamètre est 10 millimètres plus épais que sur un pneu sec."

"Nous devons nous assurer qu’il n’y a aucun contact entre la déflecteur et le pneu, afin qu’il n’y ait aucune mauvaise surprise impossible à prédire avec ces nouvelles F1. C’est pour cela que nous voulons des essais en conditions humides."

Pirelli espère maintenant que l’assèchement de la piste permettra aussi d’explorer différents choix de pneus, notamment les intermédiaires. Mais aussi, en cas d’assèchement plus prononcé de la piste, d’offrir l’opportunité aux équipes d’essayer de repasser aux pneus secs.

"Nous nous sommes organisés avec le circuit pour avoir un nombre important de citernes permettant de reproduire fidèlement des conditions pluvieuses," poursuit Isola.

"Nous avons utilisé l’heure de la pause déjeuner pour cela. L’idée est de faire débuter les équipes sur piste détrempée, ce qui leur permettra d’utiliser le pneu pluie, et bien sûr, avec 10 équipes en piste, elle s’assèchera."

"Ce qui leur permettra également d’avoir l’opportunité de chausser les intermédiaires. Et puis, en fonction de la vitesse d’assèchement de la piste dans l’après-midi, de chausser les pneus secs."

"C’est l’idée pour les essais de cette après-midi. Nous n’imposons aucune obligation. C’est aux équipes de décider quoi faire."

"Je pense que c’est utile pour nous, mais aussi pour les équipes car elles comprendront comment fonctionnent les pneus."

"Nous n’aurons peut-être pas de conditions humides à Bahreïn ou en Arabie Saoudite, mais ce sera le cas de certaines courses durant la saison. C’est donc bien de récolter des données."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos