Pirelli : Des tests supplémentaires en décembre et février

Plusieurs équipes rouleront cet hiver avec les F1 2022

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 novembre 2022 - 18:53
Pirelli : Des tests supplémentaires (...)

Pirelli a annoncé ce mardi que d’autres tests auront lieu avec les gommes 2023 et les monoplaces 2022. Le manufacturier veut du développement supplémentaire sur ses pneus pour l’an prochain, et cela se produira avant les essais avec les F1 2023.

Mario Isola, le directeur du programme, déplore que ces tests n’aient pas pu avoir lieu pendant la saison, expliquant que le calendrier ne laisse aucune place pour cela. Et de préciser que l’objectif est de faire les essais avant que les équipes aient légalement le droit d’utiliser leur voiture 2023.

"Nous avons réalisé qu’il était impossible avec le calendrier de 2022, et aussi avec celui de l’année prochaine, d’organiser toutes les séances d’essais dont nous avions besoin" note l’Italien. "Une idée était d’utiliser les EL2, comme nous l’avons fait au Mexique et à Austin, et une autre possibilité était d’organiser un test d’intersaison."

"Dans le règlement, nous pouvons utiliser les voitures actuelles jusqu’au 15 décembre et du 1er février à la première course du championnat de l’année prochaine, en utilisant les voitures de 2022."

Fiorano, le Castellet, Portimão et Jerez

La piste d’essais de Ferrari à Fiorano, sera le premier lieu utilisé pour ces tests par la Scuderia, les 6 et 7 décembre pour les pneus pluie et intermédiaires. La semaine suivante, AlphaTauri ira à Portimão, le 14 et le 15 décembre, pour les derniers tests de 2022, avec les pneus slicks.

Début février, Mercedes F1 reprendra le travail au circuit Paul Ricard, pour des tests sur piste humide le 1er et le 2, suivie par AlphaTauri le 3 et le 4, toujours avec les pneus pour piste mouillée. Mercedes puis Aston Martin concluront par deux journées les 7 et 8 février à Jerez, sur piste sèche.

"Les équipes ne peuvent pas utiliser le test de février pour développer la voiture 2023. La FIA enverra un observateur à chaque test pour vérifier que la configuration et les pièces utilisées sur les voitures ont été utilisées dans l’une des courses de 2022."

"Nous aurons trois séances sur le mouillé, et trois séance sur le sec. Vous devez avoir quelques séances humides dans des conditions froides parce que l’un des objectifs est d’essayer de retirer les couvertures des pneus pour temps humide en 2023."

"J’espère que les conditions ne seront pas trop froides parce que peut-être qu’à Fiorano en décembre nous trouverons la neige ! Mais j’espère que ce sera assez bon pour faire un test par temps humide."

30 % de dépassements en plus en 2022

Isola a également révélé que la F1 avait enregistré 30 % de dépassements en plus, avec 785 manœuvres notées contre 599 en 2021. Le directeur de Pirelli F1 note que ces dépassements étaient plus spectaculaires, l’aspiration ayant moins fonctionné, et ayant donc été faits davantage en virages.

"Malheureusement, il est difficile d’avoir une statistique où s’ils se dépassent deux ou trois fois dans un tour à Djeddah ou sur certaines autres courses. Mais ensuite, en ligne droite, c’est trop difficile. Ce sont de vrais dépassements. Je pense que c’est un très bon chiffre, 30% de plus, vu que c’est factuel. C’est un très bon point."

Il attribue toutefois aux F1 2022 une bonne partie du succès de cette saison, et ajoute que les composés et constructions des pneus ont été pensés pour réussir à attaquer sans surchauffer.

"Ce n’est pas seulement le pneu, c’est le package qui fonctionne bien, cela faisait partie de la conception des nouvelles voitures. Le fait que lorsqu’ils se suivent, ils perdent moins d’appui aide évidemment les pneus, car ils ne glissent pas plus, ils glissent moins et ils ne surchauffent pas."

"Nous avons décidé d’introduire cette nouvelle famille de composés avec beaucoup moins de surchauffe et une certaine dégradation. Mais les pilotes peuvent pousser, car ils se plaignaient dans le passé que lorsqu’ils suivaient une autre voiture, ils commençaient à perdre de l’adhérence et à glisser, sans possibilité d’attaquer à nouveau."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos