Formule 1

Pirelli commence à y voir plus clair pour les pneus 2022 de la F1

Après de nombreux mois d’une "incertitude" inévitable

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 janvier 2022 - 11:08
Pirelli commence à y voir plus clair (...)

Pirelli a longtemps travaillé en aveugle pour développer les pneus de 18 pouces, comme le révèle le directeur du programme F1, Mario Isola. Ce n’est que depuis peu que le manufacturier italien peut corréler plusieurs simulations correctes et commencer à anticiper le niveau de performance des monoplaces 2022.

Une nouvelle fois, le développement des pneus se fait dans des conditions assez précaires, Pirelli manquant clairement de données pour développer un pneu répondant parfaitement à un cahier des charges poussé.

"Il y a un niveau d’incertitude, il est impossible d’éviter cela" a déclaré Isola. "Nous travaillons en parallèle sur les simulations, et elles nous donnent quelques chiffres parce que les équipes ont maintenant un modèle de la voiture qui est assez bon, assez fiable."

"Les modèles convergent, et nous recevons les simulations de toutes les équipes. Nous avons 10 modèles différents. Avant, on, avait une voiture ici, l’autre voiture là, donc c’était un peu difficile avec des différences folles dans les temps au tour. C’était un peu difficile de comprendre quelle était la vraie performance attendue."

"Ensuite, comme d’habitude, nous avons quelques itérations du modèle de la voiture avec un modèle du pneu, et maintenant tout converge vers un modèle qui n’est pas trop éloigné de l’autre. Cela signifie que du côté de la simulation, nous avons une indication."

Aucun test n’est inutile, mais Isola admet que les essais avec les mulets 2021 à Abu Dhabi n’étaient pas parfaits pour simuler les conditions 2022, notamment l’ajout des flasques de roues : "Une grande différence concerne les freins, car nous avons dû utiliser le système de freinage actuel."

"Le transfert de chaleur entre le frein et la jante est différent, il sera différent. Pendant le test, nous n’avons pas trop utilisé les enjoliveurs parce que nous n’avions pas les freins 2022, qui sont conçus avec un flux qui est complètement différent."

"Ce n’était pas la bonne façon d’utiliser les enjoliveurs parce que la génération de chaleur n’était pas représentative. Nous avons tous ces éléments que nous devons prendre en compte."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less