Formule 1

Pirelli annonce une seconde d’écart entre chaque composé à Bahreïn

Il sera difficile aux écuries de pointe de se qualifier en Q3 en médiums

Recherche

Par A. Combralier

29 mars 2019 - 19:19
Pirelli annonce une seconde d'écart (...)

Les deux séances d’essais libres ont été scrutées par Pirelli, en particulier les EL2 puisque les conditions sont représentatives du Grand Prix.

Selon le manufacturier, il existe une seconde d’écart entre les durs et les mediums, et un tout petit peu moins d’une seconde entre les médiums et les tendres. Des écarts constants et qui étaient attendus.

La dégradation est « raisonnablement élevée » selon Pirelli, en particulier avec les tendres - là encore, comme anticipé. Pirelli rappelle que l’enjeu principal, sur une piste qui fait la part belle à la motricité, est de gérer les pneus arrière.

L’asphalte est le « plus agressif de toute la saison » ; cependant, les pneus auraient performé sans aucun problème de cloquage ou de graining. Les températures étaient néanmoins un peu plus fraîches que l’an dernier.

« Il n’y a pas eu de surprises pour ce premier jour à ici à Bahreïn » a commenté Mario Isola. « Le circuit propose un défi bien différent de Melbourne, et par conséquent, nous avons vu une hiérarchie légèrement différente. »

« Nous sommes heureux des pneus, qui performent exactement comme nous le voulions. Il y a environ une seconde d’écart entre chaque composé. Il sera donc difficile de se qualifier directement en médiums en Q2. »

« L’an dernier, nous avions vu des stratégies variées en course, et les premiers signes suggèrent que nous pourrions voir la même chose en 2019. »

Les écuries de pointe, qui tenteraient de se qualifier directement avec les médiums en Q2, pourraient ainsi s’exposer à une élimination précoce… Aura-t-on une surprise demain ?

Pirelli

expand_less