Pirelli a ‘atteint la plupart de ses objectifs’ pour les F1 2022

A part des problèmes de sous-virage à basse vitesse

Recherche

Par Alexandre C.

19 août 2022 - 09:04
Pirelli a ‘atteint la plupart de ses (...)

On parle peu des pneus Pirelli cette année, et c’est souvent un bon signe pour le manufacturier milanais : les objectifs de la lettre de mission ont été atteints. Les pneus permettent aux voitures 2022 de se suivre et de se battre, sans créer trop de surchauffe par exemple.

Avec très peu d’essais et seulement des voitures mulets proposées l’an dernier, Pirelli a donc réalisé un petit tour de force.

L’heure est au bilan après cette première moitié d’année, et il est forcément positif pour Mario Isola.

« Je suis heureux ; la performance est bonne, mais surtout nous avons atteint la plupart des objectifs dont nous avons discuté dans le passé. L’objectif principal était d’avoir plus d’action sur la piste, d’avoir des pilotes qui se battent, se battre de près, et nous avons eu des courses avec beaucoup d’action. Pas seulement en tête, mais aussi dans le milieu de grille, par exemple, donc c’est un championnat très intéressant avec de bons pilotes. »

« Alors évidemment, l’objectif est d’avoir un mélange de stratégies... et aussi de créer un certain intérêt technique dans le championnat. Mais je crois que l’objectif principal est de voir un bon spectacle et un bon défi technique, aussi pour les équipes et pour nous, parce que les nouveaux pneus de 18 pouces sont complètement nouveaux. »

« Mais l’accent doit rester mis sur les pilotes, parce qu’ils sont les héros du spectacle, et nous devons fournir un pneu capable de leur donner la possibilité de pousser, d’attaquer et de se battre, etc. Je ne veux pas changer complètement le produit, car comme je l’ai dit, le produit fonctionne bien » a-t-il confié à la FOM.

Ce bilan positif n’exclura bien sûr pas des ajustements pour l’an prochain, ne serait-ce que pour suivre la progression des F1 en termes d’appui aérodynamique. Des problèmes de sous-virage sont notamment à régler.

« Nous avons un pneu arrière très bon et solide qui pousse l’avant et génère un certain sous-virage dans les virages à basse vitesse. C’est dans toutes les équipes, c’est une tendance générale, parce que le nouveau package aérodynamique est conçu de telle manière que... la voiture est très bien équilibrée à haute vitesse, mais à basse vitesse elle génère ce sous-virage. »

« Nous travaillons pour concevoir une nouvelle construction - avant et arrière - avec un niveau d’intégrité plus élevé, parce que les voitures vont de plus en plus vite. Nous concevons une nouvelle construction avant, un peu plus solide, afin d’équilibrer cela et de réduire ce sous-virage. »

« Ce n’est pas une révolution, ce n’est pas un nouveau produit pour l’année prochaine. C’est une amélioration de l’actuel qui est bon. »

Le manufacturier procède en outre à d’autres chantiers, comme rapprocher les pneus C1 des pneus C2 en termes de performance et de durabilité.

Pirelli participe aux objectifs carbone de la F1

En plus de tous ces initiatives de court terme, Pirelli participe également aux efforts structurels de la F1 pour devenir neutre en carbone d’ici 2030.

La firme est devenue le premier fabricant de pneus au monde à obtenir trois étoiles au programme d’accréditation environnementale de la FIA.

Mario Isola détaille ces engagements...

« Nous prévoyons d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2030 - l’objectif est de nous aligner sur la Formule 1. Nous disposons d’un programme de développement durable assez étendu pour essayer de faire tout ce qui est possible pour réduire notre impact à l’avenir. »

« Nous avons des plans agressifs pour remplacer les énergies fossiles par des énergies 100% renouvelables. »

Une piste peut aussi, par exemple, être de recycler les pneus en fin de vie, afin qu’ils puissent resservir pour d’autres usages ou pour devenir à nouveau des pneus.

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos