Piastri : Alpine F1 savait que j’avais signé ailleurs

Le pilote McLaren livre sa version des faits

Recherche

Par Franck Drui

3 septembre 2022 - 09:48
Piastri : Alpine F1 savait que (...)

Oscar Piastri est resté silencieux dans les médias depuis sa prise de parole sur Twitter indiquant qu’il ne roulerait pas pour Alpine F1 en 2023. Et hier, la confirmation de son embauche en tant que titulaire pour la saison à venir par McLaren est enfin arrivée, suite aux délibérations du CRB.

Pour sa première interview, l’Australien s’est confié au site officiel de la F1 et il admet que les relations avec Alpine sont maintenant très tendues.

"Je suis content d’avoir finalement été annoncé comme pilote McLaren pour l’année prochaine et nous attendons maintenant avec impatience l’avenir. Je suis toujours réserviste avec Alpine et je suis heureux d’exercer encore ces fonctions, mais c’est une discussion que nous devons avoir entre moi et l’équipe. Nous verrons à quoi cela ressemble et je serai ensuite évidemment très heureux de rejoindre la grille avec McLaren la saison prochaine."

L’intégrité et la loyauté de Piastri envers Alpine ont été remises en question mais les détails fournis au CRB montrent que cela n’est pas si évident. L’Australien et son manager, Mark Webber, n’avait même pas de contrat officiel signé alors que cette saison 2022 venait de commencer. En cause ? L’avocate de l’équipe française qui croulait sous le travail et a été relancée à plusieurs reprises...

Dans ces conditions, on peut comprendre que Piastri et Webber ont commencé à chercher ailleurs. Un pré-contrat avec McLaren a été signé début juin avant le contrat définitif, le 4 juillet.

Piastri affirme ne pas avoir de ressentiment envers toute cette situation.

"J’ai vraiment apprécié ma période chez Alpine. J’ai rejoint l’Académie après avoir remporté le championnat de Formule Renault en 2019 dans le cadre du prix pour avoir remporté le championnat, et j’ai connu deux années incroyablement réussies au sein de l’Académie avec deux autres championnats gagnés, donc je n’ai que du respect pour tous à Enstone."

"C’était un bon programme d’essais que nous avons eu avec Alpine cette année, en échange du manque de baquet pour courir. Cela m’a mis en bonne position et je suis très reconnaissant à Alpine pour les tests que nous avons effectués cette année, mais McLaren est une équipe différente, une voiture différente et les voitures 2022 en général sont des bêtes assez différentes de celle que j’ai pu conduire (une F1 2021), donc nous verrons à quel point de cela me servira."

"Je retiendrai de mon passage à Enstone de bons souvenirs, mais je me concentre maintenant sur mon avenir et je commence ma carrière en F1."

Evoquons l’affaire maintenant. Pourquoi avoir quitté Alpine ? Piastri précise les choses.

"La décision du CRB a confirmé que je n’avais pas de contrat pour la saison 2023 avec Alpine. J’étais libre de choisir mon destin et je sentais que McLaren était une grande opportunité. Ils étaient très directs et très désireux et enthousiastes de m’avoir. Pour être tout à fait honnête, il y avait un manque de clarté autour de mon avenir dans l’équipe d’Alpine."

"Ils ont déclaré publiquement qu’ils souhaitaient continuer avec Fernando pendant au moins un ou deux ans de plus. Je respecte ça. Mais après avoir passé l’année, mes espoirs étaient fermement fixés sur un baquet Alpine et le manque de clarté et, comme Fernando, un sentiment un peu étrange dans les négociations, je n’ai pas eu l’impression que c’était la bonne décision pour moi de rester."

"Le manque de clarté autour de mon avenir, avec finalement une rupture de confiance, j’ai senti que l’offre très attrayante de McLaren et les relations positives avec eux jusqu’à présent étaient toutes des raisons pour lesquelles je pensais que McLaren était là où je serais le mieux pour l’avenir."

Alpine a été surprise quand Alonso leur a dit qu’il partait pour Aston Martin en 2023, mais a rapidement annoncé que Piastri conduirait pour eux. Cependant, le communiqué de presse ne comportait curieusement aucune déclaration de Piastri... L’Australien affirme qu’Alpine était au courant qu’il allait ailleurs au moment d’envoyer le communiqué.

"Ma décision a été prise bien avant le départ d’Alonso, ce qui a rendu l’annonce d’Alpine probablement encore plus déroutante et bouleversante car nous avions dit à l’équipe que je n’allais pas continuer. C’était assez bouleversant car l’annonce était fausse et cela m’a également privé de l’opportunité de dire au revoir correctement à tout le monde à Enstone."

"Je faisais partie de l’équipe depuis un peu plus de deux ans et demi maintenant, et pour le reste de l’équipe, découvrir que je partais de cette manière était très bouleversant. Je n’ai toujours pas eu l’occasion de dire au revoir et c’est quelque chose que je veux faire pour montrer ma gratitude à tous les hommes et femmes d’Enstone."

Otmar Sfaznauer a pourtant déclaré qu’il était allé parler à Piastri alors qu’il était dans le simulateur pour lui dire que l’annonce était faite. Il a alors dit que Piastri "a souri et était reconnaissant".

"C’était un épisode bizarre et franchement bouleversant," explique Piastri.

"Cela a été fait publiquement devant certains membres de l’équipe qui étaient inconscients de la situation et je ne voulais pas faire de scène devant eux. Une fois que nous étions en privé, j’ai dit à Otmar quelle était notre position et ce qu’on lui avait dit plusieurs fois auparavant. C’était très surprenant pour moi que l’équipe ait fait cette annonce."

Piastri a alors dû s’emparer de Twitter pour expliquer que l’annonce était fausse.

"Ce fut le moment le plus chaud de ma carrière et probablement de ma vie jusqu’à présent. Le fait que cela soit faussement annoncé était quelque chose que mon management et moi pensions que nous devions corriger et il y avait également des implications juridiques potentielles si nous ne réfutions pas l’annonce. Le tweet n’était pas destiné à pointer du doigt quelqu’un d’aucune façon, il n’était pas autre chose que factuel. La dernière ligne était assez forte, mais avec la décision du CRB, cela montre que c’était purement un fait."

McLaren

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos