Formule 1

Peu d’ambiance, beaucoup de sécurité : les pilotes jugent le huis-clos à l’épreuve du feu

Norris a vécu un premier podium très particulier pour lui !

Recherche

Par A. Combralier

6 juillet 2020 - 09:03
Peu d’ambiance, beaucoup de sécurité (...)

Le Grand Prix d’Autriche fut le premier depuis bien des années à être organisé à huis-clos… Et l’ambiance était aussi particulière dans le paddock confiné du Red Bull Ring.

Qu’est-ce que ce huis-clos change, concrètement, pour l’expérience des pilotes en un week-end de Grand Prix, surtout le dimanche ?

Le vainqueur, Valtteri Bottas, a précisé en conférence de presse qu’en course, cela ne faisait « aucune différence » pour lui.

« Il est évident que vous êtes entièrement concentré sur votre course et le pilotage. »

« Ce que j’ai vraiment apprécié dans la F1 normale, c’est qu’avant la course, quand on fait la parade des pilotes, on voit vraiment le soutien des fans, on voit les spectateurs, tous les fans, tous les drapeaux des différentes nationalités. »

« Mais il ne fait aucun doute qu’il nous manque un peu d’ambiance - mais c’est comme ça. Il vaut mieux faire la course comme ça que de ne pas faire la course du tout - je suis sûr que nous faisons encore le bonheur de beaucoup de gens qui peuvent regarder la course. »

« Je pense que nous apprenons encore tous, mais je dois dire que la FIA, la FOM, la F1, tout le monde a fait un très bon travail en mettant tout en place, et toutes les équipes aussi. C’est très bien protégé, bien organisé, assez clair et tout - donc nous pensons tous que le risque que quelqu’un tombe vraiment malade est très minime. »

Charles Leclerc, auteur d’un podium inattendu au Red Bull Ring, regrette aussi le manque d’ambiance – mais c’est un mal pour un bien…

« C’est très étrange. Il nous manque la passion des fans, c’est pourquoi j’aime tant ce sport. En fait, je regarde vers les tribunes pendant la course. Évidemment pas aujourd’hui parce qu’il n’y avait pas grand-chose à regarder - mais oui, ça me manque. Mais, comme l’a dit Valtteri, il vaut mieux courir comme ça que rien, donc très heureux d’avoir pu reprendre et j’espère que les fans ont apprécié depuis chez eux. »

« Et aussi, comme Valtteri l’a encore dit, le podium, normalement il y a des acclamations, des gens qui crient, cette fois ce n’était pas comme ça, mais c’est comme ça pour l’instant et c’est le mieux que nous puissions faire. »

Lando Norris, à l’image de son coéquipier Carlos Sainz l’an dernier au Brésil, a vécu un premier podium tout particulier, puisqu’il est donc monté sur une marche symbolique posée au milieu de la ligne de départ… Et lui aussi regrette cette occasion manquée !

« Je pense que nous pouvons tous être heureux d’être ici à faire la course, et que les procédures mises en place sont plutôt bien résistantes, mais c’est un peu différent pour moi. Ces gars sont habitués à être sur le podium, pour moi c’est la première fois et je pense que ce qui rend la chose si spéciale, c’est d’avoir toujours la foule sur place, de célébrer avec vous, qu’ils soient toujours vos fans ou non. Ça rend l’ambiance tellement agréable et ça ajoute beaucoup d’excitation et donc, pour moi c’est un peu plus difficile, même si c’est toujours agréable… mais c’est difficile de le partager autant... »

« Je pense que c’est mieux que nous soyons ici et qu’il n’y ait pas de fans plutôt que rien du tout, mais j’espère qu’à l’avenir, pas trop longtemps, nous pourrons avoir les fans de nouveau. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less