Formule 1

Perte d’appui, nouveaux Pirelli : Allison analyse le règlement F1 2021

L’appui général revient au niveau de 2019 sur le papier

Recherche

Par Alexandre C.

27 janvier 2021 - 15:09
Perte d’appui, nouveaux Pirelli : (...)

La saison 2021 n’est qu’en apparence une année de stabilité réglementaire. Non seulement car il faudra s’adapter aux nouveaux pneus Pirelli. Mais aussi parce que des entailles dans le fond plat, une partie décisive dans l’aérodynamique moderne, ont été décidées afin de soulager la pression sur les pneumatiques.

En réalité, dans une récente vidéo, James Allison, le directeur technique, a listé 4 principaux changements aérodynamiques.

S’agissant des entailles dans le fond plat, Allison précise d’abord que cela pourrait « ralentir les voitures d’une seconde au tour ». Quant à la réduction de la taille des ailettes au niveau du conduit de frein arrière, de quelques millimètres, là encore, cela enlèvera « beaucoup de performance de la voiture. »

Au niveau du diffuseur, des supports ont perdu en hauteur de caisse, et ne pourront ainsi plus être très près du sol, pour créer un bon appui aérodynamique. Là encore, « pas mal d’appui » est enlevé pour Allison. Enfin, à l’avant du fond plat, les bargeboards (au niveau des pontons) ont été simplifiés, ce qui fera perdre encore de l’appui aérodynamique.

Ces changements peuvent apparaître mineurs, ils ont donc en réalité des grosses conséquences, poursuit le directeur technique. Et il faudra ainsi que Mercedes essaie de récupérer l’appui perdu, qui devrait ramener les voitures deux ans en arrière au global !

« La combinaison de ces quatre effets, dans leur forme la plus brute, se limite à couper et à réduire l’appui de manière à ramener les performances de la voiture à un niveau proche de celui de 2019. »

« Depuis que ces règles ont été fixées, il nous a fallu relever le défi de récupérer le plus de performances possible. »

« Cela a été un processus très divertissant en soufflerie et en CFD pour essayer de s’assurer que nous retrouvions ces performances autant possible dans la voiture. »

La construction des nouveaux Pirelli a changé. Il faut ainsi prendre en compte leur poids, qui est de 3 kilos plus lourd... Là encore, ce sont des changements notables poursuit le directeur technique.

« Nous avons eu un premier aperçu de ces nouveaux pneus à Portimao en 2020. »

« Nous avons eu deux autres occasions de les tester, car ils étaient à Bahreïn puis à Abu Dhabi lors de la dernière course de l’année dernière. »

« On n’a pas souvent l’occasion d’essayer un nouveau pneu et de se préparer pour une nouvelle saison avec. Et pourtant ces pneus vont affecter les performances de la voiture, et ils affectent la façon dont vous devez concevoir l’ensemble aérodynamique et la façon dont vous devez régler la voiture. »

« C’est donc un grand défi pour nous d’essayer d’exploiter au maximum les données d’essais que nous avons obtenues sur les circuits l’année dernière et de tirer le meilleur parti possible des données sur les pneus que nous a fournies Pirelli, afin d’être prêts à optimiser la voiture en fonction des caractéristiques de ces nouveaux pneus. »

C’est même tout le poids général des F1 qui va, encore, augmenter...

« Les voitures sont devenues un peu plus lourdes pendant l’hiver Les pneus, ces pneus plus durables et plus efficaces, sont un peu plus lourds en raison de cette durabilité. En outre, le poids du châssis a également été augmenté, ce qui est autorisé pour 2021. »

« Globalement, les voitures sont environ six kilos plus lourdes que leurs prédécesseurs et nous avons dû trouver un moyen de tirer parti de ce poids supplémentaire. Nous avons eu la chance de faire partie des voitures qui étaient en dessous de la limite de poids de 2020 et donc lorsque la limite de poids a été augmentée pour 2021 de trois kilos, notre défi était d’essayer de trouver comment investir dans notre voiture ces trois kilos pour en tirer le maximum de performance. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less