Formule 1

‘Personne ne profite de ses points faibles’ : Alonso reviendrait bien en F1 pour battre Hamilton

En le mettant sous pression…

Recherche

Par A. Combralier

28 janvier 2020 - 17:08
‘Personne ne profite de ses points (...)

Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont une histoire commune bien tumultueuse, dont le point d’orgue fut bien sûr leur cohabitation explosive chez McLaren, en 2007. Le pilote espagnol avait même récemment créé une petite polémique, en estimant que sa première participation au Dakar, dans les sables d’Arabie Saoudite, était potentiellement plus complexe que remporter un titre en F1 dans une voiture dominatrice.

Mais le double champion du monde a tenu à arrondir les angles, dans un entretien à F1 Racing.

« Lewis a élevé son niveau de jeu, en particulier en 2019 où la voiture n’a pas été aussi dominatrice que durant les autres saisons. Il est plus compétitif, mieux préparé. »

« Il a encore quelques points faibles qui n’ont pas encore été exploités [par la concurrence] - personne n’en profite vraiment. »

Quand il compare Lewis Hamilton à Valtteri Bottas, son coéquipier chez Mercedes, Fernando Alonso estime ainsi qu’il n’y a pas photo…

« S’il ne peut pas gagner, il est très proche de la deuxième place – pas à 20 secondes, ce qui arrive parfois avec Valtteri. Un week-end où la voiture n’est pas aussi compétitive, Bottas est cinquième ou sixième ou une minute derrière - mais Lewis ne l’est pas [il est plus proche]. »

En 2007, Lewis Hamilton et Fernando Alonso avaient terminé à égalité de points chez McLaren, une unité derrière la Ferrari de Kimi Räikkönen. L’Espagnol avait ainsi pu faire jeu égal avec le Britannique – qui en était cependant à sa saison de rookie.

Cette saison 2007 donne des envies de retour à Fernando Alonso : dans une voiture aussi compétitive que la Mercedes, Alonso aimerait bien prouver sa valeur face à Lewis Hamilton… Le désir de revanche, de démontrer que le « vieux briscard » Alonso est en réalité plus fort que « l’homme qui égalera bientôt Michael Schumacher » est bien présent !

« Si vous étudiez la saison de Lewis, il y a toujours une tendance commune. Il commence l’année de manière un peu plus poussive et personne n’en profite. Nous sommes tous excités à l’idée [après un début de saison moyen de Lewis Hamilton] que ce sera l’année de Bottas, mais ce n’est pas le cas. »

« Ce serait bien de se mesurer à lui dans un vrai combat. Peut-être que ses points faibles ne sont pas des vrais points faibles et que tout est calculé, mais ce serait bien de le découvrir. »

« Quand vous avez un bon package et que les autres gars se crashent et que vous étendez votre avance au championnat, tout semble calme. »

« Si vous n’avez qu’un point de retard ou 10 points de retard, le stress est différent. Le type d’erreurs que vous commettez, vos communications radio, tout cela devient différent. Nous devrons voir ce qu’il arrive quand il sera sous pression. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less