Formule 1

Pérez veut concrétiser en Turquie les promesses de Russie

Il était 3e avant la pluie

Recherche

Par Alexandre C.

7 octobre 2021 - 07:14
Pérez veut concrétiser en Turquie les (...)

Sergio Pérez a réalisé un bien meilleur Grand Prix de Russie qu’en apparence : parti dans le peloton, il était 3e… juste avant l’arrivée de la pluie. Aux chaises musicales de la météo, le Mexicain a perdu gros (il a fini 9e) mais son rythme de course à Sotchi lui donne espoir, avant ce week-end en Turquie. Max Verstappen a justement bien besoin de son aide face aux Mercedes de Valtteri Bottas et de Lewis Hamilton…

Il vise en priorité, à l’entendre, de meilleures qualifications ce samedi - c’est son point faible récurrent.

« J’ai une grande confiance dans cette voiture, je pense que ces derniers temps nous avons montré de bons signes en termes de rythme, mais je suis conscient que nous devons tout mettre en œuvre pour que la voiture soit à sa place sur la grille de départ, et ensuite recommencer à marquer ces gros points, pour nous amener là où nous voulons être dans le Championnat, à la fin de la saison. »

Sergio Pérez a été très assidu depuis la Russie dans le simulateur de Milton Keynes : la pause de deux semaines n’en a pas été vraiment une pour lui.

« Oui, nous avons beaucoup travaillé après la Russie pour analyser ce qui n’a pas marché, ce qui a bien marché et ce que nous pouvons améliorer. J’ai passé un peu plus de temps dans le simulateur avant la Turquie aussi, donc nous avons fait des devoirs assez intenses pour ce week-end. J’attends avec impatience les sept dernières courses et je suis sûr que la chance va tourner, nous sommes performants sur la piste mais maintenant nous devons le montrer avec nos résultats le dimanche, je veux être de retour sur le podium ce week-end. »

Le Grand Prix de Turquie remplace celui du Japon - lors duquel Red Bull devait rendre hommage à Honda. C’est donc à Istanbul et non à Suzuka que les voitures de Milton Keynes arborent une livrée blanche en hommage au motoriste japonais.

Sergio Pérez regrette de devoir rendre hommage aux Japonais en Turquie, un lieu évidemment baroque s’il en est...

« Je suis très triste de ne pas courir au Japon ce week-end. Cela aurait été quelque chose de très spécial de courir là-bas avec un moteur Honda, mais à la place, nous allons essayer d’offrir aux fans qui nous regardent au Japon un excellent résultat ce week-end, en leur honneur. »

« J’ai été très impressionné par Honda et je suis très fier de faire partie d’une marque aussi historique. J’aime la culture japonaise et la façon dont l’équipe de Honda travaille, dès que vous parlez à quelqu’un, ils commencent à travailler sur vos idées immédiatement. C’est une organisation qui m’inspire et avec laquelle je peux travailler. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less