Pérez : Verstappen était ’beaucoup plus fort’ après la relance

Le pilote Red Bull veut comprendre son manque de performance

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 juin 2022 - 08:34
Pérez : Verstappen était 'beaucoup

Sergio Pérez est revenu sur sa course du Grand Prix d’Azerbaïdjan, durant laquelle il a subi la loi de Max Verstapen. Le Mexicain confirme que sa Red Bull a perdu en performance après la relance consécutive à la première neutralisation, alors que ses pneus médiums étaient en perte de vitesse.

"C’était un bon départ, j’ai dépassé Charles et j’ai pu faire ma propre course" a déclaré Pérez. "Tout allait bien jusqu’à la voiture de sécurité virtuelle. Puis il y a eu un peu de mauvaise communication avec l’équipe sous la voiture de sécurité virtuelle. Nous avons donc raté l’opportunité de ravitailler sous la VSC, ce qui a été assez coûteux."

"J’ai ensuite eu beaucoup de dégradation sur le pneu medium après la voiture de sécurité virtuelle. Il y a donc quelques choses à comprendre. Max était certainement beaucoup plus fort dans cette phase de la course et méritait sa victoire, je dois donc comprendre mon rythme. Après cela, il s’agissait principalement de ramener la voiture à l’arrivée après le problème de la Ferrari."

Pérez explique pourquoi ni lui ni Verstappen ne se sont arrêtés à ce moment : "C’est l’équipe qui décide et à ce moment-là, je n’avais pas l’information pour savoir si nous voulions rentrer aux stands ou pas. Je n’ai eu l’information que trop tard, une fois qu’il était trop tard pour rentrer aux stands."

"Ce n’est pas moi qui décide des arrêts aux stands. Nous avons mis en place certaines communications qui nous permettent de savoir quand nous devons nous arrêter et quand la fenêtre est ouverte, mais certaines choses ont malheureusement mal tourné."

Comprendre la perte de rythme en milieu de relais

Désormais, le Mexicain veut une explication sur la perte en performance de ses pneus médiums, qui n’ont plus eu de rythme après la neutralisation : "J’ai besoin de comprendre ça, pour être honnête. Je n’ai pas eu l’impression de trop attaquer les pneus à ce moment-là."

"C’est juste au moment de la relance, après la voiture de sécurité virtuelle, que nous avons perdu le rythme. Je dirais que jusqu’à ce moment-là, les choses semblaient bien se passer, tout semblait correct. Mais c’est surtout après la voiture de sécurité virtuelle que nous avons vraiment perdu le rythme de manière colossale."

Une des pistes pourrait être une chute en température des gommes, et il n’a pas eu de problème à comprendre que Red Bull lui demande de ne pas résister à son équipier : "Je suis sûr que c’est quelque chose qui y est lié."

"Nous avons probablement perdu un peu de température sur les pneus, à ce moment-là, et rencontré un peu d’usure. Donc, nous devons juste comprendre ce qui s’est passé. Et Max était clairement beaucoup plus rapide à ce stade de la course."

"Donc oui, c’était la bonne décision de ne pas se battre parce que je n’avais pas de rythme à ce moment-là et Max méritait d’être en tête à ce moment-là. Nous sommes rentrés trop tard. Donc, il y a quelques choses qui ont joué dans le résulta, mais au final, Max méritait la victoire, parce qu’il était le plus rapide."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos