Formule 1

Pérez sauvé par l’erreur de la FIA, Stroll peu verni par la stratégie

Pérez 9e, Stroll juste en dehors des points…

Recherche

Par A. Combralier

13 octobre 2019 - 12:11
Pérez sauvé par l’erreur de la FIA, (...)

Une méprise très fâcheuse de la FIA a finalement souri à Sergio Pérez… Le drapeau à damiers fut agité (de manière électronique), ce dimanche à Suzuka, un tour trop tôt. Le classement final fut donc arrêté au 52e tour au lieu du 53e. Anecdotique ? Pas du tout pour Sergio Pérez ! Le Mexicain s’était accroché avec Pierre Gasly dans le dernier tour, et avait fini dans le mur. Il avait alors cru perdre le bénéfice de sa 9e place… ce qui ne sera donc pas le cas.

« Notre rythme en course fut meilleur qu’en qualifications, et j’étais plus en confiance dans la voiture » confiait le Mexicain après l’arrivée. « J’ai pris un bon départ et l’équipe a fait un travail formidable avec la stratégie. Nous sommes rentrés une deuxième fois, pour chausser des tendres, plus tard dans la course, et j’ai réussi à revenir dans les points. »

« Il y a eu de la confusion à la fin parce que le drapeau à damiers a été agité un tour trop tôt, donc quand j’ai été sorti par Pierre Gasly, la course était déjà finie. Avec les pneus plus frais, j’étais beaucoup plus rapide que lui. J’étais devant lui, j’avais laissé assez d’espace, il n’y avait aucun besoin d’aller au contact. C’est décevant de finir la course ainsi, avec une voiture endommagée, mais au moins, nous avons marqué quelques points pour l’équipe. »

Du même coup, Lance Stroll, qui était remonté dans les points après l’accident de Sergio Pérez, doit finalement se contenter de la 11e place.

« Nous avons réussi un bon premier relais, en s’installant solidement dans le top 10, mais le problème principal aujourd’hui, c’était que nous avons été en difficulté avec les pneus durant les derniers tours » regrettait le Canadien.

« J’ai passé la plupart de mon Grand Prix derrière Pierre Gasly, ce qui n’était pas bon pour mes pneus avant. Mais durant les dix derniers tours, c’est surtout là que nous avons manqué d’adhérence, pour tenir la 8e place. Nous étions sur une stratégie à un seul arrêt, mais peut-être que la stratégie à deux arrêts était le moyen de tout faire fonctionner, parce que cela vous donne un gros avantage en fin de course. Nous l’avons vu avec Checo. Nous avions une bonne position en piste en début de course, donc nous avons essayé de tenir les points… ça ne nous a pas souri aujourd’hui, nous analyserons tout cela pour comprendre comment nous améliorer pour la prochaine fois. »

Otmar Szafnauer, le directeur d’écurie, revient sur les dilemmes stratégiques de Racing Point ce dimanche.

« Un ou deux arrêts ? C’était une décision difficile à prendre aujourd’hui. Les résultats confirment qu’il y avait très peu d’écarts entre les deux stratégies. Lance était dans le top 10 pendant presque toute la course et méritait de marquer quelques points. Il a fait un super travail contre les Renault pendant un bon nombre de tours, mais les Renault ont profité de leur avantage de pneus durant les quelques derniers tours. Sergio, qui roulait derrière Lance, a pu jeter les dés, sans n’avoir rien à perdre, et est passé à deux arrêts, à dix tours de la fin. il a tiré le maximum d’un nouveau train de tendres pour marquer quelques points. »

« Félicitations au muret des stands pour tout le travail, avec notamment des arrêts aux stands très rapides, dont un de 2,18 secondes pour Sergio, le plus rapide du Grand Prix. Félicitations aussi à Mercedes pour leur 6e titre d’affilée, c’est une réussite vraiment incroyable. »

Sergio Pérez est donc classé 9e pour le moment, mais sa position finale pourrait encore progresser, puisque Racing Point a porté plainte contre Renault – accusée de bénéficier de réglages de son système de freins non conformes. Si les deux Renault étaient déclassées, Sergio Pérez finirait 8e et Lance Stroll remonterait au 10e rang.

Racing Point F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less