Perez : Nous pouvons perdre toute visibilité à cause du marsouinage

Les pilotes victimes de problèmes de santé à long terme ?

Recherche

Par Paul Gombeaud

6 avril 2022 - 09:56
Perez : Nous pouvons perdre toute (...)

Avec le retour de monoplaces à effet de sol cette saison, les nouvelles Formule 1 sont victimes de marsouinage cette année, ce phénomène qui fait rebondir les voitures lorsqu’elles sont lancées à pleine vitesse en ligne droite.

Si Red Bull n’en est pas trop affectée, son pilote Sergio Perez nous explique le défi que le marsouinage entraîne à l’intérieur du cockpit.

"C’est lorsque vous atteignez une vitesse de 300 km/h que les problèmes commencent, et ceux-ci font que vous perdez la visibilité au freinage ou que vous ne parvenez pas à positionner la voiture correctement."

"C’est compliqué à gérer, surtout en course. Si vous n’utilisez pas le DRS, qui réduit le phénomène, alors la voiture est parfois impossible à piloter."

Mercedes F1 est jusqu’ici une des écuries les plus affectées par le marsouinage cette saison. Et son pilote George Russell confirme les difficultés rencontrées au volant de la W13.

"Je ne dirais pas que c’est physique, c’est juste très inconfortable. Nous voulons un roulage fluide mais ce n’est pas du tout ce que nous avons pour le moment. Ca affecte l’état des pneus car vous rebondissez à chaque zone de freinage tant la voiture est instable."

Pablo Clavel, un neurochirurgien spécialisé dans la structure de la colonne vertébrale et du squelette, a observé les pilotes faire face au marsouinage et livré ses conclusions.

"Ce qui est certain, c’est que les pilotes doivent continuer à entraîner leurs cervicales de façon intense. Ce rebond répété au niveau de la tête peut entraîner une rupture des ligaments des cervicales ou des disques avec le temps."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos