Formule 1

Pérez : Mon dernier arrêt n’avait aucun sens, c’est très douloureux

Dans l’autre Racing Point, Stroll a eu tout faux

Recherche

Par Alexandre C.

1er novembre 2020 - 17:33
Pérez : Mon dernier arrêt n’avait (...)

Grâce à un très bon (et long) premier relais en médiums, Sergio Pérez avait réussi à prendre la place de « meilleur des autres » après son arrêt à Imola, devant Daniel Ricciardo et Charles Leclerc. Au moment du crash de Max Verstappen, le pilote Racing Point était ainsi sur le podium.

Mais avec l’entrée en piste de la voiture de sécurité, Racing Point a décidé de rappeler le Mexicain aux stands, Daniel Ricciardo et Charles Leclerc restant dehors avec des pneus usés pour privilégier la position en piste. Daniil Kvyat fit le même choix que Sergio Pérez.

Au restart, l’AlphaTauri déchaînée passa la Racing Point. Puis même en pneus neufs, Sergio Pérez ne put remonter sur Charles Leclerc et Daniel Ricciardo. Ainsi une 3e place s’est changée en 6e.

Forcément après l’arrivée, Sergio Pérez ne digérait pas ce deuxième arrêt, qui n’avait « aucun sens » selon lui. Pourtant, avec la même stratégie, Daniil Kvyat a fini 4e…

« Je ne sais pas, je pense, en y regardant de plus près, que cela n’avait pas de sens sur le moment, vous savez, le choix a été fait très tard, mais il est toujours facile de prendre la bonne décision après la course. »

« Dépasser aujourd’hui a été extrêmement difficile. Je n’ai pas encore parlé à l’équipe. Ils doivent avoir des raisons à ce sujet. »

« Juste une journée douloureuse, douloureuse, parce qu’on avait un podium dans la poche. C’est juste difficile à digérer. Je pense qu’ils sont aussi déçus que je le suis en ce moment. »

« Nous sommes une équipe et nous perdons et gagnons aussi ensemble. Avec le recul, c’était la mauvaise décision aujourd’hui. »

Le rythme de course de Racing Point était en tout cas très solide : l’équipe reste ainsi plus que jamais en lice pour la 3e place au classement des constructeurs (un point derrière Renault, à égalité avec McLaren).

« De tous les points négatifs, on peut tirer beaucoup de points positifs. Ce premier relais a été formidable, une excellente stratégie, de grands choix faits par l’équipe. Nous nous sommes mis en position de monter sur ce podium. »

« Mais oui, c’est un jour douloureux, vous savez. C’est aussi un jour douloureux dans le championnat face à la concurrence - nous avons en fait donné le podium à Ricciardo. »

« Cependant, je ne veux pas critiquer mon équipe ; l’important est que nous en tirions la leçon pour la prochaine fois. Nous avons quand même réalisé une belle performance pour passer de la 11e à la 6e place et marquer de très bons points, ce qui était très proche de la course parfaite pour nous aujourd’hui. »

Quant à Lance Stroll, il vaut mieux pour lui oublier son dimanche : non seulement il aura été hors du coup dès le départ (accrochage avec Esteban Ocon, classé comme incident de course), mais aussi et surtout il aura blessé un mécanicien (chargé de la "sucette") en manquant son freinage au pit... Heureusement, le mécanicien semble aller bien.

« C’était une journée très difficile. Le contact avec Esteban [Ocon] au premier tour a vraiment ruiné ma course et j’ai eu des dégâts importants sur l’aileron avant. C’est dommage car j’ai pu gagner quelques places au départ. Après le contact, nous sommes arrivés à la fin du premier tour et nous sommes passés au pneu dur, mais nous savions que sans une course vraiment perturbée, il allait être difficile de rattraper beaucoup de places parce qu’il est très difficile de dépasser ici. »

« Au dernier arrêt au stand, j’avais les freins vraiment froids et j’ai donc dépassé l’emplacement de mon arrêt aux stands. Je suis vraiment content d’entendre que mon mécanicien va bien - c’est le plus important. Il n’y a pas beaucoup de points positifs à prendre à partir d’aujourd’hui, donc à partir de maintenant. Je vais travailler dur pour la Turquie. »

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less