Perez a vu sa course être compromise par la hausse des températures

Aurait-il été plus proche de Verstappen sans cela ?

Par Paul Gombeaud

8 avril 2024 - 09:48
Perez a vu sa course être compromise par

Très proche de son coéquipier Max Verstappen le samedi en qualifications, Sergio Perez n’a jamais pu menacer son chef de fil lors du Grand Prix du Japon ce dimanche, mais a néanmoins fait ce que Red Bull attend de lui en décrochant la deuxième place, sa troisième en quatre courses disputées cette saison. Le Mexicain a néanmoins quelques regrets.

"Tout avait très bien commencé avec les qualifications et nous avons pris un bon départ en course. Malheureusement, nous nous sommes fait surprendre par l’augmentation de la température et je pense qu’avec l’équilibre, nous n’avons pas pu maîtriser la situation dans le premier relais, ce qui signifie que la dégradation pneumatique était un peu plus élevée et avec Lando (Norris) qui avait deux jeux de pneus durs, cela a un peu compromis notre course plus que je ne le souhaitais. Et je pense qu’au moment où nous sommes arrivés au troisième relais, les choses allaient beaucoup mieux."

Perez s’est également illustré par deux beaux dépassements sur les Mercedes F1, à chaque fois dans le mythique virage du 130R.

"Oui, il s’est avéré que cela s’est produit au même endroit. Passer du temps derrière une des voitures les plus lentes, étant donné la dégradation qu’ils avaient, c’était assez pénalisant. Je me suis donc lancé. Et c’est arrivé au 130R les deux fois."

Le pilote Red Bull s’est aussi fait une frayeur en sortant un peu au large au virage Degner 2 en début de course, alors qu’il était encore proche de Verstappen à ce moment-là.

"Oui, c’était un virage assez délicat à négocier. Beaucoup de pilotes ont eu le même problème. Je suis passé par-dessus le vibreur et j’espérais juste ne pas avoir de dégâts parce que c’est tellement facile avec ces planchers. Pour autant que je sache, nous n’en avons pas eu. J’ai juste sous-évalué et je suis passé par-dessus le vibreur. Une fois que vous êtes dessus, c’est fini. Il suffit de laisser la voiture rouler, de passer par-dessus. Mais, oui, j’ai évidemment mis beaucoup de terre sur mes pneus et il m’a fallu un ou deux tours pour vraiment les nettoyer, et j’ai perdu quelques secondes à cause de ça."

Perez est maintenant optimiste quant au fait que son écurie sera à nouveau très performante à Shangaï dans deux semaines.

"C’est un peu le même type de circuits, je dirais, avec beaucoup de vitesse et de vitesse moyenne. Je pense que si nous sommes capables d’être rapides à Suzuka, nous pouvons l’être dans beaucoup d’autres courses, donc ce devrait être un bon circuit pour nous aussi."

Red Bull

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos