Formule 1

Pendant l’hiver, Norris s’entraîne à la salle… mais n’y prend aucun plaisir

Il s’exprime aussi sur sa relation ‘authentique’ avec Carlos Sainz

Recherche

Par A. Combralier

30 janvier 2020 - 17:07
Pendant l’hiver, Norris s’entraîne à (...)

L’hiver est une période cruciale dans la saison d’un pilote de F1, surtout du point de vue de la préparation physique et mentale ; mais elle peut être aussi quelque peu ennuyeuse pour qui aime avant tout la course.

Pour le compte de McLaren, Lando Norris est revenu sur ses diverses activités hivernales. En tout premier lieu, figure donc l’entrainement à la salle, nécessaire puisque durant la saison, les pilotes ont finalement de moins en moins le temps d’affûter leur forme physique.

Mais cet exercice est très peu du goût de l’ex-rookie…

« Mon entraîneur, Jon Malvern, fait tout ce qu’il peut pour rendre l’entraînement amusant. Cependant, l’entrainement, ce n’est pas du tout comme piloter une F1, et il m’est donc très difficile de prendre du plaisir dans cet exercice - désolé Jon ! Vous pouvez essayer de rendre l’entraînement plus agréable, mais la réalité est que tout est axé sur la remise en forme et cela signifie : no pain, no gain. »

Lando Norris fait également attention aux calories ingérées… et ce grand buveur de lait (il s’en amuse souvent sur les réseaux sociaux) a décidé de réduire la voilure au niveau du Candia !

« Cela peut paraître un peu choquant, mais j’ai essayé d’arrêter de boire autant de lait. C’était une grande décision. Pendant l’hiver, j’en ai bu beaucoup ! A chaque repas, chaque collation, je prenais toujours du lait. Je consommais tellement de litres par jour que j’avais besoin de freiner un peu les choses. J’ai davantage bu d’eau à la place, mais c’est loin d’être aussi bon. »

Après la préparation physique, vient la préparation mentale. Pour être bien dans sa tête comme dans sa peau, Lando Norris s’attache en particulier à cultiver sa relation – excellente – avec Carlos Sainz, pour ne pas être perturbé sur ce plan durant la saison.

« Carlos et moi avons très bien travaillé ensemble l’année dernière, et je pense que cela a beaucoup aidé l’équipe. Cela a contribué à créer une ambiance avec plus d’optimisme, et ce qui est beau dans notre relation, c’est qu’elle est authentique. Ce n’est pas seulement du spectacle pour les médias. Nous nous entendons vraiment bien. »

Lando Norris se détend aussi, pour faire le plein de ses batteries… Qu’a-t-il fait d’amusant cet hiver ?

« Il est important de prendre du temps pour se ressourcer, de ne pas penser à la course et de faire des choses "normales". À votre retour, vous digérez alors mieux les informations à emmagasiner, vous avez plus d’idées et vous travaillez de manière plus productive. Pendant la période des fêtes, j’ai passé du temps avec ma famille à Glastonbury. Je n’ai pas de simulateur ni d’ordinateur là-bas, alors j’ai fait du quad, j’ai peint des casques à la bombe et j’ai profité de la campagne. Je suis également allé à Dubaï avec des amis, où nous avons profité du soleil et nous nous sommes beaucoup amusés dans le désert avec des buggies de dune. »

Le Britannique passe ainsi beaucoup de temps à repeindre ses accessoires… même s’il aimerait plus de liberté.

« Depuis que j’ai commencé à courir, j’ai personnalisé tout ce que je pouvais, que ce soit ma combinaison de course, mes bottes, mes gants, mon casque, les autocollants de mon kart, et même la livrée des voitures que je conduisais. En F1, c’est un peu plus difficile à faire, mais le casque est l’un des domaines dans lesquels un pilote peut apporter sa contribution créative. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less