’Pas de rythme’, une F1 ’dure à manier’ : le cauchemar d’Aston Martin

Stroll et Vettel ont vécu un enfer à Melbourne

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 avril 2022 - 10:33
'Pas de rythme', une F1 (...)

Le résumé du week-end d’Aston Martin F1 est le cauchemar de tout directeur d’équipe : panne mécanique pour Sebastian Vettel vendredi, un accident pour l’Allemand hier, deux accidents et une pénalité pour Lance Stroll également hier, puis un accident pour Vettel et une pénalité pour Stroll en course aujourd’hui.

Avec deux éliminations en Q1 et aucun point inscrit, l’équipe est désormais la seule du plateau à ne pas avoir ouvert son compteur. Le pilote Canadien espérait y parvenir avec une stratégie osée qui consistait à s’arrêter deux fois après le départ pour se débarrasser des pneus mediums et revenir aux gommes dures pour faire toute la course.

Malheureusement pour lui, cela n’a pas fonctionné car l’AMR22 était tout simplement trop lente. Il a en plus écopé d’une pénalité de 5 secondes pour avoir zigzagué devant Valtteri Bottas, échappant à une autre sanction pour avoir forcé le Finlandais à quitter la piste.

"Je l’ai dépassé, j’étais surpris d’avoir eu une pénalité pour ça" a déclaré Stroll, pensant avoir reçu ses cinq secondes pour avoir tassé Bottas, et non pour ses zigzags en ligne droite, la vraie raison de sa sanction.

"On a tenté de terminer dans les points, mais on n’avait pas vraiment le rythme pour y parvenir. Nous ne sommes tout simplement pas assez rapides actuellement, donc il faut que l’on travaille."

La course de Sebastian Vettel s’est terminée dans le mur, avec un tête-à-queue à la sortie du virage 4. Ce week-end cauchemardesque a lancé la saison de l’Allemand, malade du Covid-19 lors des deux premières courses.

Sa déception pouvait se lire sur son visage après son abandon, et il a reconnu que la voiture était très difficile à manier, après son deuxième accident du week-end. Les conditions de course semblent rendre l’AMR22 particulièrement difficile à piloter.

"Elle était un peu trop dure à manier pour moi aujourd’hui. Je pense que j’ai essayé d’attaquer un peu trop durement, et j’ai perdu le contrôle" a déclaré un Vettel désabusé.

"Ca n’a pas aidé, mais c’était la première fois que je pilotais en conditions de course, et j’ai appris beaucoup de choses lors des premiers tours. Malheureusement, notre course a été un peu trop courte."

Après un accident samedi matin et une panne vendredi, le quadruple champion du monde manquait de roulage. Amené à faire le bilan de ce premier week-end pour lui, Vettel est alarmiste quant au niveau d’Aston Martin F1.

"C’était plus difficile de manquer de roulage, en partie parce que nous avons perdu du temps avec la voiture. Il y a aussi eu les incidents du samedi matin, ce qui n’aide pas, mais je suis sûr que ça va s’améliorer. Cela ne peut pas être pire."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos