Formule 1

Pas de gros gain financier à attendre d’une 22e course selon Racing Point

Ce serait assez marginal selon Otmar Szafnauer

Recherche

Par Olivier Ferret

12 août 2019 - 17:25
Pas de gros gain financier à attendre

L’arrivée d’une 22e course au calendrier de la Formule 1 est-elle une bonne nouvelle pour les équipes de milieu de grille sur le plan financier, si la facture des moteurs n’est pas augmentée pour passer le quota de moteurs de 3 à 4 comme le prévoit la proposition faite par la FOM aux équipes en Hongrie ?

La réponse est oui du côté de Racing Point mais Otmar Szafnauer, le directeur, souligne que les gains sont assez marginaux.

"Les équipes les plus riches en bénéficient plus que nous, grâce à leurs bonus. Mais, pour nous, c’est presque la même chose. Il y a un gain, mais marginal. Si nous allons en Espagne, ce n’est pas très loin, il y a plus de gains que si nous devions avoir un nouveau pays très éloigné de nos bases," explique-t-il.

"Mais le souci c’est bien la ressource humaine. On arrive au bout de ce qui est tolérable pour les hommes et les femmes dans une équipe de course. Je ne sais pas encore où est le point de basculement mais on s’en approche."

Pour 2021, on parle déjà d’accords commerciaux avec la FOM qui prévoient 24 courses par an. Mattia Binotto l’a révélé sans le vouloir, Szafnauer confirme.

"Oui 24, 25 courses, c’est ce qui est discuté. Je pense que ça fait beaucoup. Nous allons mettre nos employés à genoux. C’est beaucoup de voyages et beaucoup de compétitions."

"22 courses en 2020, s’il n’y en a pas 3 de suite, c’est faisable. On a exclu qu’il y en ait 3 de suite après l’expérience de 2018. Pour l’instant, on n’a jamais fait 22 courses en une saison. Après ça, il faut faire attention à ne pas en faire trop."

Racing Point F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less