Formule 1

Partir en tendres, une stratégie pas si bizarre pour le trio de tête…

Les raisons de cette stratégie expliquées

Recherche

Par Alexandre C.

9 mai 2021 - 11:23
Partir en tendres, une stratégie pas (...)

Étant donné la nature très abrasive du circuit de Barcelone, on aurait pu s’attendre à ce que les pilotes des écuries de pointe essaient de se qualifier en médiums. Or il n’en a rien été et les pilotes de tête partiront bien en pneus tendres.

Pourquoi ce choix chez Red Bull ? Max Verstappen craignait-il de ne pas passer en Q3 en médiums ?

« Non, je pense que nous aurions pu facilement nous qualifier en médiums, mais je ne pense pas que c’était nécessaire de le faire. »

Lewis Hamilton lui offre plus de détails : partir en médiums n’offrirait pas un avantage stratégique, loin de là.

« Il y a 600m avant le premier virage, donc autant de mètres pour faire la différence. Il n’y a pas d’avantage, surtout si vous arrivez à mettre le médium dans une bonne fenêtre de fonctionnement et que la voiture derrière est sur des pneus tendres, par exemple. Et si la voiture avec des tendres rentre aux stands avant vous, si elle crée un écart sur vous [avec l’undercut] et alors là… Donc vous n’avez pas l’avantage et vous venez de renoncer à des opportunités supplémentaires, donc c’est généralement ce qui explique ce choix. »

Valtteri Bottas rappelle lui aussi l’importance de prendre un bon départ, ce que permettent davantage les pneus tendres. Car ils arrivent plus facilement dans leur bonne fenêtre de fonctionnement, surtout au niveau des températures...

« Oui, je pense qu’ici la position sur la piste est assez importante, il ne faut pas perdre de place au départ de la course. C’est l’explication principale »

Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, offre un autre élément d’explication : deux arrêts aux stands avec deux relais en médiums, ce sera semble-t-il la stratégie à privilégier, rendant moins utile un premier relais prolongé en médiums (pour un deuxième en durs, avec un arrêt aux stands).

« Avoir deux voitures à l’avant est aussi très utile d’un point de vue stratégique pour la course de demain. Le choix des pneus pour le départ de la course a été assez simple ; le pneu dur ne fonctionnant pas bien, tout le monde dans le top 10 a opté pour le soft et nous nous attendons à ce que la plupart n’utilisent que le soft et le medium en course. »

« La course sera intéressante ; nous verrons dans le premier relais si nous avons le rythme pour nous échapper, mais il y a plusieurs options de stratégie sur la table. Nous nous attendons à une lutte difficile, mais nous sommes impatients de la mener. »

Toto Wolff apporte un ultime ajout à ces considérations de stratégie : contrairement à Red Bull, Mercedes aura deux voitures sur lesquelles jouer en tête de course.

« Nous avons l’avantage d’avoir deux voitures sur le côté propre de la grille, et nos deux pilotes dans le top 3 ; cela nous offre une opportunité stratégique, et nous devons en tirer le meilleur parti pour la course. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less