Formule 1

‘Opportunisme et manipulation’ : les mots forts de Wolff contre l’égoïsme d’autres équipes de F1

Red Bull et Ferrari visées sans être citées

Recherche

Par A. Combralier

22 mai 2020 - 08:32
‘Opportunisme et manipulation’ : les (...)

Les négociations durent toujours entre la FIA, la FOM et les équipes afin de voir à quel seuil abaisser les budgets plafonnés, et avec quelles exceptions, notamment pour les équipes dites A qui fournissent des pièces à d’autres équipes (Red Bull pour AlphaTauri par exemple).

Ferrari et Red Bull freinent autant que possible pour que les budgets plafonnés soient encore plus restrictifs, Christian Horner ayant même poussé pour l’introduction d’un système de voitures clientes. Mercedes F1, poussée par Daimler à faire des économies, soutient elle le camp des « frugaux ».

Les négociations durent, et cela ne plaît pas à Toto Wolff, qui a eu des mots véhéments pour demander plus de solidarité en cette période de crise.

« Je suis dans le sport depuis 2009 avec Williams et je n’ai jamais vu autant d’opportunisme et de manipulation. »

« Il y a des aspects du sport que je questionne et, parfois, le sport lui-même est passé à l’arrière-plan. J’ai beaucoup appris sur diverses personnes et, autant que je sache, c’est un environnement hautement politique et tout le monde essaie d’en tirer avantage… je dirais que ces six derniers mois ont été les moments les plus politiques de la Formule 1 dont j’ai fait partie. »

Christian Horner se sentira-t-il visé par ces propos ? Affaire à suivre...

Une autre chose qui agace Toto Wolff, ce sont les multiples interviews et téléentretiens qui auront été réalisés durant cette période - pratique à laquelle il s’est lui-même plié pour Mercedes.

« Tout d’abord, dans un sens, le confinement était bon parce que je n’avais pas besoin d’interagir avec certaines personnes. De l’autre côté, on voyait bien qu’il y avait des gens qui ressentaient le besoin de communiquer par le biais des médias. Mais à la fin, vous savez, tout n’est pas pertinent. La raison pour laquelle nous aimons ce sport, c’est la performance et elle seule. Une fois que cette période sera terminée, le bullshit s’arrêtera et alors toutes ces interviews et toutes ces opinions deviennent sans intérêt. »

Alors que le début de saison se prépare au Red Bull Ring, Toto Wolff commence-t-il déjà à penser à plus moyen terme ? Quelles leçons tirer de cette crise du coronavirus pour la F1 et pour lui-même ?

« Le début de la saison est un objectif en évolution constante, mais l’Autriche se présente bien, l’Autriche est probablement l’un des pays les plus avancés sur le déconfinement. »

« Je pense que dans la roue du hamster, il est très difficile de sauter et de réfléchir. Mais j’apprécie certainement le temps que je passe sur mes vols long-courriers à penser et à réfléchir. Et voilà qu’avec le Corona, nous avons été soudainement contraints de rester au même endroit pendant quelques semaines, ce qui nous a donné, à Susie et à moi, beaucoup de temps pour discuter entre nous. »

« Nous avons fait beaucoup, beaucoup de randonnées et de balades à pied et à vélo ensemble et nous avons certainement analysé les bonnes et les mauvaises choses dans nos carrières, pour voir aussi comment nous voulons que cela se passe à l’avenir. Et certainement, nous sommes arrivés à des conclusions et des opinions plus claires grâce à ce temps libre. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less